Coronavirus : le couvre-feu à 18h prolongé jusqu’au 5 avril à La Réunion

coronavirus
coronavirus covid rue Saint-Denis Barachois désert
©IPR

Le couvre-feu de 18h à 5h est prolongé pour 15 jours, annonce ce jeudi 18 mars le préfet de La Réunion. Une décision prise au regard de la situation sanitaire. Le nombre de cas diminue, celui des hospitalisations en réanimation est stable et celui des décès augmente.

Instauré de 22h à 5h le 24 février, puis avancé à 18h le 5 mars alors que le taux d’incidence se trouvait à 104 cas pour 100 000 habitants, le couvre-feu est désormais prolongé au-delà du 21 mars. Il reste ainsi en vigueur jusqu’au 5 avril, annonce ce jeudi 18 mars le préfet de La Réunion.

La situation sanitaire se stabilise mais l’épidémie reste fortement présente

La situation sanitaire se stabilise à La Réunion, mais ne s’améliore pas, confirme Martine Ladoucette, directrice de l'Agence Régionale de Santé, ce jeudi 18 mars encore.

Coronavirus itw Martine Ladoucette, directrice de l’ARS ©Réunion la 1ère

Si la situation épidémique est stable, pour autant les indicateurs révèlent toujours une présence forte de l’épidémie sur l’ensemble du territoire", précise la préfecture. "Afin de poursuivre le freinage de la circulation épidémique et de limiter l’impact sur le système hospitalier ", la mesure de couvre-feu est reconduite dans les mêmes termes pour une période de 15 jours.

Le taux d’incidence général à la baisse, celui des plus de 75 ans augmente fortement

Certes, le taux d’incidence général est en baisse à La Réunion. De 114,2 cas pour 100 000 habitants la semaine dernière, le taux d’incidence annoncé le 16 mars est de 106 / 100 000. Cependant, dans certaines communes, le taux d’incidence reste fort, comme au Port où il est de 226 / 100 000.

De plus, si le taux d’incidence est en nette diminution chez les 15-24 ans (119,4/100 000), et en légère baisse chez les 25-34 ans (167/100 000), il augmente fortement chez les plus de 75 ans (92/100 000).

902 nouveaux cas en 7 jours, 64,2% de variants

Le nombre de nouveaux cas Covid est aussi en baisse, avec 902 nouveaux cas du 6 au 12 mars, contre 975 cas la semaine précédente. Cependant, la part des variants sud-africain atteint 64,2% des cas. Elle était de 51,7% la semaine précédente. 

Sur 1 306 tests réalisés du 6 au 12 mars, 838 cas de variants ont été identifiés, parmi lesquels 758 de sud-africain et de brésilien et 80 cas de variant britannique. Des chiffres qui peuvent inquiéter les autorités du fait de la forte contagiosité de ce variant.

A noter également, si le nombre de dépistage a baissé de près de 20% du 6 au 12 mars, le taux de positivité au test a augmenté. Il est ainsi de 6,6%, soit au-dessus du seuil de vigilance fixé à 5%.

57 lits de réanimation occupés par des patients Covid sur 122 lits disponibles

Ainsi, si le nombre de cas et le taux d’incidence général diminuent, d’autres indicateurs sont en progression. Le nombre d’hospitalisations en réanimation est, quant à lui, stable. Au 16 mars, 57 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid, contre 58 lits au 9 mars. Au total, 122 lits de réanimation sont ouverts.

16 décès en une semaine à déplorer, un chiffre en augmentation

Mardi 16 mars, les autorités ont annoncé le décès de 16 patients Covid, dont 5 issus d’évacuations sanitaires, sur les 7 derniers jours. C’est le plus grand nombre de décès enregistré jusque-là. Un nombre qui n’a cessé d’augmenter ces dernières semaines. Le 9 mars, 12 décès sur une semaine étaient à déplorer, le 2 mars 7 décès étaient annoncés et le 24 février 4.

La Réunion, département sous "surveillance renforcée"

C’est après concertation avec les maires et élus locaux, mardi, puis avec un comité interministériel que le préfet de La Réunion a pris la décision de prolonger le couvre-feu jusqu’au 5 avril. Jeudi dernier, le 11 mars, le gouvernement ajoutait La Réunion et Mayotte à la liste des départements placés sous « surveillance renforcée ».

Vigilance de mise pour la rentrée scolaire

A l’approche de la rentrée, la vigilance reste de mise dans l’application des protocoles au sein des établissements scolaires :

  • Le port du masque est obligatoire pour tous élèves des écoles élémentaires (CP au CM2) dans les espaces clos et les extérieurs des établissements scolaires. Seuls les masques chirurgicaux ou grand public de catégorie 1 sont autorisés,
  • En maternelle, dès l’apparition d’un cas confirmé,l’ensemble de la classe (hors enseignants et ATSEM portant le masque) est mis en septaine
  • En école primaire, collège, lycée, dès l’apparition de 3 cas confirmés de fratries différentes, l’ensemble de la classe (y compris enseignants) est mis en septaine,
  • En cas de signalement d’un cas de variant, la classe est fermée,
  • En cas de suspicion d’un cas de variant, une concertation est engagée entre l’ARS, le rectorat, le chef d’établissement et la préfecture pour décider de la fermeture ou non,
  • La distanciation de 2 m ou dispositif de séparation entre les groupes sont mis en place dans les lieux de restauration collective,
  • Les élèves de classes différentes (sport, restauration collective, activités…) ne sont pas mélangés
  • Les journées portes ouvertes et forums lycéens se feront à distance
  • Les réunions parents-professeurs seront organisées sous forme de rendez-vous individuels

Les mesures de lutte toujours en vigueur

Les autres mesures de lutte contre la propagation du coronavirus restent en vigueur :

  • Le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus se déplaçant à pied sur la voie publique
  • La distance minimale est de 2m entre deux personnes en cas d’absence du port du masque
  • Les motifs impérieux sont nécessaires pour justifier d’un déplacement aérien.
  • Les pique-niques, de la consommation de boissons ou de nourriture dans les espaces publics et sur la voie publique sont interdits
  • Les rassemblements et activités de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique
  • Les protocoles d’accueil dans les hôtels sont renforcés (le port du masque obligatoire pour les clients et le personnel, la mise en place d’une jauge de 8m² par personne dans les espaces communs, les lieux d’activité aquatique et sportifs (affichage obligatoire), la prévention de la constitution des groupes de plus de 6 personnes dans l’enceinte des établissements. Les services de restauration à table restent ouverts de 18h à 22h, uniquement pour les clients de l’hôtel et dans le respect des protocoles afférents à la restauration.)
  • Les moments de convivialité au travail sont interdits
  • Le déploiement du télétravail doit se faire dès que cela est possible.
  • Les commerces de + de 20 000m², hors pharmacies, restaurants, commerces alimentaires sont fermés
  • Une jauge est imposée dans les magasins
  • La distanciation est de 2m entre chaque fidèle dans les lieux de culte
  • Les protocoles sont renforcés pour les cérémonies funéraires
  • Les séjours avec hébergement dans les structures d’accueil collectives de mineurs à l’exception des publics de l’aide à l’enfance ou les enfants handicapés sont interdits
  • Le port du masque est obligatoire pour tous élèves à partir du CP
  • La pratique de la danse est interdite
  • Les compétitions, les rencontres et les manifestations sportives dans toutes les disciplines sont interdites
  • La pratique des sports collectifs et de combat est interdite