Coronavirus : les Réunionnais se font de plus en plus tester

coronavirus
coronavirus covid test dépistage
©IPR
Depuis la fin de la semaine dernière, les Réunionnais sont plus nombreux à vouloir se faire tester. Cela coïncide avec la fin des vacances, mais aussi avec les annonces du président de la République et de la préfecture concernant les mesures locales.
 
Une file de personnes attendaient devant un laboratoire de biologie médicale au Port pour se faire tester. Parmi eux, une jeune réunionnaise, qui est venue car elle présente des symptômes depuis quelques jours. "Tout le monde peut attraper le virus donc il faut se faire tester", estime-t-elle. Pour un autre patient du laboratoire, le respect des gestes barrières est primordial pour éviter le reconfinement.

En effet, si La Réunion n'est pas confinée comme le sont la Martinique et l'Hexagone pour le moment, le préfet a déclaré qu'il n'hésiterait pas à prendre des mesures plus sévère si la situation sanitaire venait à se dégrader. 
 
"On constate une nette augmentation du taux de personnes qui se font tester", explique Michel Sin, biologiste dans un laboratoire au Port. Cependant, il ne peut pas donner d’explication quant à l’afflux dans le laboratoire dans lequel il travaille.
 

Est-ce que c’est la communication de M. Macron ? Est-ce que c’est la fin des vacances ? Il y a peut-être plusieurs explications à ça. 

Michel Sin, biologiste


  

Plus de tests = plus de résultats positifs  

Il explique aussi que plus les gens se feront tester, plus le nombre de résultats positifs sera important. "Il va falloir en tenir compte pour la suite de notre évolution hors confinement."
 

Il faut que les gens arrivent à rester responsables pour éviter une dégradation qui pourrait nous coûter un peu cher.

Michel Sin, biologiste


"Il est certain que la situation évolue d’une manière pas très favorable", regrette le biologiste. Il préfère se fier aux chiffres plutôt que de donner une estimation de l’évolution de l’épidémie de coronavirus à La Réunion. "Le préfet a donné les indicateurs sur lesquels il allait s’appuyer si la situation venait à se dégrader."
  
Pour lui, "rien n’est gagné." Il invite les Réunionnais "à se prendre en main" pour éviter que la situation ne se dégrade de trop.

Le reportage de Réunion la 1ère :

  

Quid des tests antigéniques ?

Le gouvernement a aussi préciser que les tests antigéniques allaient être déployés à plus grande échelle pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ces tests utilisent le même mode de prélèvement que les tests PCR, mais les résultats arrivent en 30 minutes maximum, même s'ils sont moins précis que ceux des tests PCR, qui sont, eux, obtenus entre 24 et 48h. Michel Sin considère que c’est "un nouvel arsenal dans la lutte contre le virus."

Mais au niveau des laboratoires, il tient à privilégier le test PCR, qui selon lui est la technique "la plus certaine et spécifique et de loin la plus sensible" pour détecter le virus.
 

Tant qu’on est pas débordés par le nombre de tests, il n’y a pas de raisons de faire des tests antigéniques.

Michel Sin, biologiste


Il considère toutefois que les tests antigéniques peuvent être pratiques pour tester les gens et les isoler rapidement.