Coronavirus : un nouveau cas confirmé ce jeudi, soit un total de 487 cas à La Réunion

coronavirus
Des tests de dépistage sont pratiqués tous les jours à La Réunion.
Des tests de dépistage sont pratiqués tous les jours à La Réunion. ©Imaz Press
La préfecture et l'ARS confirment un nouveau cas de COVID-19 à La Réunion ce jeudi 11 juin, soit un total de 487 cas depuis le début de l'épidémie. On apprend également qu'une famille d'un cas confirmé hier, n'aurait pas respecté à la lettre son isolement strict.
La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent ce soir, un nouveau cas de COVID-19 à La Réunion ce jeudi 11 juin. Au total, 487 cas ont été enregistrés depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020. Le cas du jour est en cours d'investigation. 
 
 

Deux enfants reprennent le chemin de l'école alors qu'ils doivent respecter une quatorzaine


Par ailleurs, les autorités précisent qu'un cas confirmé hier, a été détecté grâce à l'opération de dépistage menée à l'aéroport. Sauf que l'on apprend que cette personne et plus largement sa famille n'ont pas respecté à la lettre leur quatorzaine stricte. En effet, deux enfants du foyer se sont malgré tout, rendus dans leurs établissements scolaires.

Les autorités tentent de rassurer et indiquent que " les chefs d’établissements concernés ont été contactés. Et qu'au vu de la date d’arrivée de la personne contaminée (lundi) et du délai d’incubation de la maladie, le risque que les deux enfants aient été contaminés et soient déjà contagieux est extrêmement faible". Un risque qui serait encore diminué par "la bonne application au sein de ces deux établissements des protocoles sanitaires, les enfants ayant été dans des classes où le port du masque était obligatoire et la distanciation parfaitement respectée".

" Les équipes de l’ARS se mobilisent aux côtés de la famille pour vérifier sur place le respect impératif de l’isolement à domicile et procéder dès ce soir au dépistage à domicile de l’ensemble des membres du foyer ".
 

72% de cas importés

 
486 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 72% sont des cas importés.
 
Le bilan des cas investigués fait état de:
 
  • 349 cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) dont 24 cas issus d'une évacuation sanitaire au titre de la solidarité régionale.
  • 73 cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés)
  • 64 cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé)
La situation sanitaire indique 19 cas hospitalisés hors service réanimation dont 15 évasan. Une seule personne est hospitalisée en réanimation, elle est issue d'une évacuation sanitaire.
 

Plus de 3 700 personnes contact identifiées

Plus de 3700 personnes appelées individuellement et suivies par le biais du "contact-tracing". Toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité sont ainsi identifiées et rappelées. 

Ces personnes font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :
  • respecter un isolement strict (quatorzaine)
  • surveiller quotidiennement leur état de santé
  • appeler immédiatement le 15 ou son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes
  • porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes
Le dispositif de contact-tracing a été réorganisé récemment dans le but de toucher le plus grand nombre de personnes possible. Il repose désormais sur 3 niveaux différents et complémentaires, assurés par :
  • le médecin traitant au premier niveau : identification de l’entourage familial le plus proche,
  • l’Assurance maladie au second niveau : identification milieu professionnel, amical …
  • l’ARS au troisième niveau : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster).


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live