Coronavirus : nouveau coup dur pour les acteurs du monde de la nuit et de l'évènementiel

coronavirus
Covid-19 - Confinement - rideaux des restaurants et bars sont fermés au public
©Loïs Mussard
Ce vendredi 10 décembre, dès 6h, les gérants de boites de nuit baissent une nouvelle fois leurs rideaux, et ce jusqu'au 6 janvier 2022. Un décret interdit également les activités de danse dans les bars, restaurants et autres salles de réception. L'objectif : sauver Noël et endiguer la "5ème vague".

"On a quatre manifestations qu’on a dû reporter à la demande de nos clients " […] "Les repas d’entreprises ont été annulé, les chefs d’entreprises ont peur d’avoir des cas positif au covid dans ce genre de repas", explique Laurent Settema, gérant du restaurant Le Bocage.

Plusieurs « mesures de vigilance » ont été mises en place pour lutter contre la « 5ème vague » sur tout le territoire. L’objectif : sauver les fêtes de Noël. Comme l'a annoncé le préfet, dès ce vendredi 10 décembre, 6H, les boites de nuit ont dû baisser leurs rideaux. A cela, s’ajoute une interdiction de danser dans les bars, restaurants et salles de fêtes.

Reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

 

Fermeture des discothèques et interdiction de danser

 

A compter de ce jour, les mesures prises au national, pour tenter d’endiguer la crise sanitaire, sont appliquées à La Réunion, pour une période allant jusqu’au 6 janvier 2022 inclus. Le décret prévoit également l’interdiction des activités de danse dans les établissements recevant du public : bars, restaurants, salles de fêtes.

Pour la deuxième année consécutive, de nombreuses entreprises ont annulé les festivités de fin d’année. "Nous on a eu des désistements, après tout c’est normal parce qu’aujourd’hui un mariage sans piste de danse, c’est comme un rougail tomate sans piment", confiait Frédéric Dijoux, le président de l’association des professionnels de l’évènementiel.

On a contrôlé les pass sanitaires à l’entrée, que les masques étaient bien portés. On a même proposé des autotests à l’entrée pour que les clients puissent s’amuser en toute sécurité. Ces nouvelles mesures, me fait penser qu’on est encore une fois traité comme la dernière roue du carrosse 

Frédéric Dijoux, Président de l'Association des professionnels de l'évènement de La Réunion

 

Nouveau coup dur pour les professionnels

 

"C’est un peu le mois de la fourmis pour les restaurants. C’est là qu’on crée notre trésorerie, il faut savoir qu’en janvier, c’est connu pour être la période cyclonique et c’est le mois où les restaurants ferme", explique Laurent Settama. Décembre est un mois important pour le chiffre d’affaire des professionnels du secteur.

 

Les professionnels du secteur sont craintifs. Ils devront faire face à une perte de 70% de leur chiffre d’affaire. Les professionnels demandent une réunion avec les autorités.