Coronavirus : pas de fermeture des restaurants, cafés et commerces dans l’immédiat à La Réunion

coronavirus
Coronavirus : Jacques Billant (préfet de La Réunion) et Martine Ladoucette (directrice de l'ARS)
Jacques Billant (préfet de La Réunion) et Martine Ladoucette (directrice de l'ARS) ©Stéphane Enilorac
La France hexagonale est passée au stade 3 de l’alerte samedi 14 mars au soir. Le Premier ministre a ainsi décliné une série de mesures drastiques. La Réunion, encore au stade 1, n’est pas concernée pour le moment.
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant, l’a confirmé hier en fin de journée : La Réunion reste au stade 1 de l’alerte. Certes, il convient de se préparer à un passage imminent au stade 2, mais ce n’est pas encore d’actualité, aucun cas autochtone, ni chaîne de transmission locale, n’ayant été identifiés.

En conséquence, les mesures drastiques annoncées hier soir, samedi 14 mars par le Premier ministre, Edouard Philippe, accompagnant le passage en stade 3 de l’alerte pour le territoire français hexagonal, ne s’appliquent pas " dans l’immédiat " à La Réunion.

Pas de fermeture des restaurants, bars, cafés, cinémas et commerces pour le moment donc.
 

La situation pourrait évoluer dans les prochaines heures


Au cours de la journée de ce dimanche 15 mars, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, doit cependant s’entretenir avec les préfets et les ARS ultramarins pour faire un état des mesures annoncées. Ces territoires sont actuellement tous au stade 1 de l’alerte.

La préfecture de La Réunion informe que cet échange aura lieu par visioconférence ce dimanche soir.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live