Coronavirus : les passagers testés positifs iront dans un centre de suivi sanitaire collectif

coronavirus
La Croix Rouge mobilisée à l'aéroport de Gillot pour lutter contre le coronavirus.
La Croix Rouge mobilisée à l'aéroport de Gillot pour lutter contre le coronavirus. ©Imaz Press
L’Etat renforce les mesures d’entrée sur le territoire. La semaine prochaine, un centre de suivi sanitaire collectif sera mis en place pour les passagers arrivants positifs au Covid-19. Annoncée hier par communiqué, la mesure doit encore être précisée.
Alors que le cap des 500 cas de coronavirus a été franchi en Outre-mer, le Premier ministre a tenu hier, samedi 28 mars, lors de son allocution, à rappeler " la solidarité nationale qui s’attache aux territoires ultramarins ".

Au lendemain de l’annonce du prolongement de la période de confinement jusqu’au 15 avril, soit deux semaines supplémentaires, Edouard Philippe et Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, ont fait plusieurs annonces de sécurité et sanitaires.
 
 

Renforcement des mesures d’entrée sur le territoire


Hier, samedi 28 mars, étaient annoncées la suspension des vols commerciaux pour Mayotte, et la restriction drastique des vols entre Paris et La Réunion, à raison de 3 vols par semaine, opérés par Air France et Air Austral.
 


Cette décision a été prise pour " ralentir au maximum la propagation du virus Covid-19 ". Une mesure accompagnée du renforcement des consignes concernant les passagers arrivant dans les territoires ultramarins insulaires, comme La Réunion.

Lundi 23 mars, les vols avaient été réduits une première fois et les conditions pour embarquer restreintes à des motifs impérieux.

 

Un centre de suivi sanitaire collectif pour passagers positifs


Jusque-là, les passagers entrants à La Réunion étaient soumis à une quatorzaine stricte à domicile, mais là aussi les choses devraient se durcir. Dans un communiqué envoyé hier soir, samedi 28 mars, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, et le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, détaillent les mesures renforcées.

Il est ainsi dit :
 

" A La Réunion et à Mayotte, dans un souci d’efficacité, les préfets ont décidé de mettre en place une quatorzaine dans un centre de suivi sanitaire collectif, pour garantir son respect le plus strict. "


Ce centre de suivi sanitaire collectif doit s’adresser aux passagers positifs au coronavirus, ou testés positifs à leur arrivée à l’aéroport, qui ne seraient pas dans un état grave. Pour l’instant, des établissements ont été réquisitionnés pour les passagers entrants et qui n’auraient pas de solution d’hébergement pour effectuer leur quatorzaine.

Mais voilà, ces établissements n’ont pas vocation à accueillir des passagers qui seraient positifs au coronavirus, mais qui ne présenteraient pas de symptômes graves et ne pouvant donc pas être pris en charge à l’hôpital. C’est justement ce à quoi ont été confrontées deux voyageuses de retour d’Inde, testées positive mais sans symptôme.
 
Le dispositif, qui devrait être détaillé prochainement, doit entrer en vigueur la semaine prochaine. Les passagers entrants qui seraient négatifs au coronavirus n’iront pas dans ce centre de suivi sanitaire collectif, mais resteront tout de même soumis à une quatorzaine stricte.