Coronavirus : 18 nouveaux cas pour un total de 65 cas confirmés, le point sur la situation ce dimanche

coronavirus
coronavirus allocution point situation préfet Jacques Billant dimanche 220320
©Réunion la 1ère
Au 6ème jour de confinement, le préfet de La Réunion et la directrice de l'Agence Régionale de Santé font le point sur la situation, ce dimanche 22 mars. Ils détaillent les mesures mises en place pour lutter contre la propagation du virus. Des mesures renforcées. 
Avec l'augmentation des cas avérés de coronavirus et l'apparition de cas autochtones, les autorités renforcent le dispositif de lutte contre la propagation du virus. Ce dimanche 22 mars, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, et la directrice de l'Agence Régionale de Santé font le point sur la situation. 

C'est sous la forme d'une allocution, et non plus une conférence de presse, qu'ils détaillent les mesures renforcées qui s'appliquent désormais à La Réunion.

Retrouvez l'allocution ci-dessous :  

65 cas confirmés, dont 2 en réanimation, et 700 sujets contacts identifiés


Epidémie d’une forte ampleur. 65 personnes sont atteintes par le coronavirus. La plupart ont séjourné précédemment en métropole, d’autres sont des personnes dites contacts de ces personnes et certaines situations sont encore en cours d’investigation.

Deux personnes sont hospitalisées en réanimation, mais aucun décès n’est à déplorer. 44 personnes atteintes du coronavirus sont dans un état stable et une personne est désormais guérie.

Plus de 700 personnes sont actuellement identifiées comme des sujets contacts de ces personnes contaminées. Elles sont donc confinées à domicile avec des consignes individuelles de protection, d’auto-surveillance et d’appel au Samu en cas de symptôme, indique Martine Ladoucette, la directrice de l’Agence Régionale de Santé.  

   

" Le confinement est la meilleure arme "


Notre territoire est en guerre, une guerre ne se gagne jamais seule, elle se gagne par l’union sacrée de toute les énergies ", c’est par ces mots que le préfet de La Réunion a introduit son propos lors de l’allocution qu’il a donné ce dimanche 22 mars à 18h.

Il a mis en place une stratégie réunionnaise qui réponde aux particularités du territoire, mais qui utilise aussi ses forces. Un travail mené avec les élus et la communauté médicale.  

 

Renforcer les mesures de confinement

 

" Le confinement est en effet la meilleure arme pour éviter la propagation de la maladie. N’oublions pas que ce n’est pas le virus qui circule, mais les femmes et les hommes qui le font circuler par leurs déplacements et leurs contacts. Limiter nos déplacements au strict minimum, c’est réduire considérablement les risques de transmission du virus ", a insisté le préfet de La Réunion.


Trop de comportements irresponsables ont encore été observés, indique-t-il. Les contrôles sont donc renforcés. D’autres mesures ont également été prises :
 
  • Multiplier les initiatives de prévention sur les gestes barrières
  • Interdire tous les littoraux, les sites de baignade et les autres sites touristiques
  • Fermer les espaces naturels des collectivités
  • Fermer les sentiers de randonnées non-essentiels au lien avec les cirques
  • Garantir les marchés forains essentiels à l’alimentation des Réunionnais tout en assurant un grand espacement des stands
 

Plus de contrôles à l’aéroport

 

" Beaucoup ne comprennent pas ma décision de ne pas fermer l’aéroport. J’ai fait usage de toute mon autorité pour restreindre le trafic aérien au strict minimum, et je ne laisserai pas à la porte de l’île des Réunionnais. Cela ne serait pas humain ", justifie Jacques Billant.


Le préfet de La Réunion annonce le renforcement des mesures de prévention et des moyens de contrainte, comme le placement en quatorzaine des passagers de retour à La Réunion. Dès demain, lundi 23 mars, à l’arrivée, chaque passager fera l’objet d’un entretien individuel avec un infirmier. La quatorzaine stricte est obligatoire, et elle ne permet pas de travailler.

Des solutions d’hébergements pourront être proposées aux Réunionnais de retour de métropole afin qu’ils se confinent lorsque cela ne serait pas possible au sein de leur foyer. Des brigades de courses pour approvisionner ces sites de confinement et les personnes se confinant à domicile seront mises en place.
 
En cas de symptôme, un dépistage sera réalisé à l’aéroport afin de détecter sans délai les personnes malades et les prendre en charge.

Pour les Réunionnais qui sont déjà rentrés de métropole, un suivi par l’État pour assurer le respect strict du confinement et un accompagnement sanitaire sera mis en place.

Les vols vers et à destination de la métropole seront dès ce lundi à zéro heure interdits sauf dérogation.
 
 

Des réponses au manque de gel et de masques

Des industriels locaux se proposent de fabriquer du gel hydro-alcoolique. Les cabinets et établissements médico-sociaux seront équipés de plexiglas pour protéger les secrétariats.

Dans le courant de la semaine, l’ARS doit recevoir le deuxième lot d’approvisionnement du national, annonce Martine Ladoucette. Depuis 2 semaines, 112 000 masques ont été distribués aux médecins généralistes de ville, mais tous les autres professionnels de santé n’ont pas pu être satisfaits. Dans les prochains jours, près de 200 000 masques seront distribués, assure-t-elle.

Dès demain, lundi 23 mars, le stock régional sera mobilisé. Il permettra de doter l’ensemble des professionnels de ville de première ligne, confrontés au risque d’être exposés : les infirmiers, les pharmaciens, les médecins généralistes qui n’ont pas été suffisamment approvisionnés la première fois, les pédiatres, les ophtalmologistes, les gynécologues-obstétriciens ou encore les chirurgiens-dentistes.

Le CHU sera également approvisionné dès demain, ajoute la directrice de l’ARS, et l’ensemble des établissements de santé seront progressivement réapprovisionnés au fur et à mesure de leurs besoins.
 

" Nous préparons également l’approvisionnement en masque pour les établissements spécialisés pour personnes âgées, les Ehpad, et les établissements pour personnes handicapées ", précise Martine Ladoucette.


Le gouvernement a assoupli les règles de réquisition de masques, permettant ainsi de reprendre les commandes commerciales par importations. Le président de Région a décidé de supprimer l’octroi de mer sur les livraisons de matériel médical en lien avec la crise du coronavirus, à savoir masques, sur-blouses, lunettes de protection, protèges-chaussures ou encore charlottes.
 

" Nous allons dès demain nous entendre avec les médecins cliniciens et les laboratoires publics comme privés pour faire évoluer nos moyens de diagnostiques ", annonce Martine Ladoucette. Il s’agit notamment de permettre aux médecins généralistes d’accéder aux dépistages en laboratoires privés.

 

2 lignes téléphoniques d’écoute pour les soignants et les malades


Dès la semaine prochaine, deux lignes d’écoute, à destination des professionnels de santé et des personnes atteintes et de leur entourage, seront ouvertes avec le concours d’associations et de professionnels de santé mentale.

 

Réinventer nos solidarités


Des mesures sont également mises en place pour que confinement ne rime pas avec isolement, a indiqué le préfet de La Réunion. Des mesures de solidarité :
 
  • Le Département soutiendra les CCAS via son Pacte de Solidarité territoriale (volet social)
  • Une partie de la production agricole sera redirigée vers les CCAS et les associations caritatives
  • Le Département et la Région s’engagent à multiplier les initiatives d’accompagnement et de financement des associations d’entraide et de solidarité (colis alimentaire, secours d’urgence, matériel roulant)
  • Organiser des lieux d’accueil pour les sans-domicile fixes
  • Systématiser la bascule vers des livraisons de colis alimentaires pour limiter la présence dans les CCAS