Coronavirus : quels sont les écoles, collèges, lycées concernés par les cas de Covid ?

coronavirus
Ecoles, collèges, lycées : des cas de coronavirus sont déclarés dans les établissements scolaires depuis la rentrée le 17 août. Fermeture de classes, fermeture de l’établissement ou encore maintien à domicile d’élèves : suivez la situation dans les communes.
Quelle est la situation dans l’établissement scolaire de votre enfant ? Chaque jour, nous faisons le point dans les écoles, collèges et lycées de l'île. Ces informations sont actualisées au fur et à mesure que le rectorat de La Réunion communique les décisions prises dans les établissements scolaires.

 

16 élèves et 20 personnel testés positifs ce vendredi

Ce vendredi 9 octobre, 16 élèves Covid positifs ont été signalés Covid positif : 2 en collège (collège Jean Le Toullec, Montgaillard) et 14 dans un même lycée (Georges Brassens).

20 personnel sont également signalés Covid positif (lycées Georges
Brassens, Victor Schoelcher).

Une classe fermée au Lycée Geoges Brassens à Saint-Denis : 
Lycée Georges Brassens : sur préconisation de l’ARS, après le signalement sur 3 jours de 17 élèves et 21 personnels Covid positif, les 15 élèves d’une classe considérés comme cas contacts sont maintenus à domicile pour une septaine.

 

36 élèves et 5 personnels signalés positifs ces sept derniers jours

Le rectorat de La Réunion fait le point sur le nombre de cas positifs de Covid-19 confirmés dans établissements scolaires de l'île, au cours des sept derniers jours.

A la date du jeudi 8 octobre, 36 élèves ont ainsi été signalés positifs sur les 221 600 de l'académie, et 5 personnels sur un total de 24 200. A cette date, aucun établissement scolaire, ni aucune classe -sur les 9 708 recensées dans le département- ne fait l'objet d'une décision de fermeture.

La semaine précédente, on comptait 66 élèves et 17 personnels signalés positifs, ainsi que 5 classes fermées.

 

Rester mobilisé pendant les vacances scolaires

Le rectorat appelle les Réunionnais à rester mobilisés pendant les vacances scolaires. "Grâce aux efforts collectifs de tous -  élèves, équipes éducatives, parents - pour le respect du protocole sanitaire, et à la coopération efficace entre les services de l’académie, de la préfecture, l’ARS et les collectivités, la situation est actuellement maîtrisée dans les écoles et les établissements scolaires", indique l'Académie.

"Le nombre de signalements de cas Covid positif dans le milieu scolaire est en baisse et, depuis le début de la semaine, il n’y a plus aucune classe fermée".

Le rectorat demande à ce que la vigilance sur le respect des gestes barrières et le port du masque soit maintenue pendant les deux prochaines semaines de vacances scolaires, du 12 au 26 octobre.

"Ne baissons pas la garde pendant cette période de détente : le respect des gestes barrières est toujours le moyen le plus efficace de se prémunir contre le virus. Limiter les regroupements dans les endroits clos, éviter les embrassades et porter son masque dans les lieux publics sont des règles essentielles pour stopper la propagation du Covid-19 et ainsi assurer une reprise sereine et une fin d’année 2020 studieuse".

 

Premier cluster dans un établissement


Sur préconisation de l’ARS, après le signalement sur deux jours de 14 élèves et d’un personnel Covid positif, l’ensemble des élèves et des personnels de l’établissement, soit 933 personnes, ont été testés vendredi 25 septembre, au lycée Mémona Hintermann Afféjee, à Saint-Denis. 37 tests ont donné un résultat positif au Covid-19. Depuis le premier cas identifié, 60 cas d'élèves Covid positifs ont été identifiés, un personnel l'a également été. La continuité pédagogique a donc été mise en place pour les élèves de 5 classes maintenus à domicile.

 

De nouvelles modalités sanitaires dans les écoles

Suite à l’avis du Haut Conseil à la santé publique, les modalités sanitaires pour le 1er degré évoluent, a indiqué hier le rectorat.

L’avis du Haut Conseil de la santé publique, rendu le 17 septembre 2020, précise :
  • qu'"en milieu scolaire les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission de la Covid. Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte" ;
  • et que "les transmissions surviennent surtout à l’intérieur du cercle familial ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires".
 

Au moins trois cas confirmés pour une fermeture

Jusqu'à présent, lorsqu’un cas était signalé, l’ensemble des élèves et personnels susceptibles d'avoir été en contact avec la personne concernées étaient renvoyés chez eux. Dorénavant, lorsqu’un enfant sera confirmé cas positif à la Covid-19 dans une classe, la classe pourra désormais continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts.

Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe (enfants ne venant pas de la même famille ou ne vivant pas dans le même foyer).

Le professeur du premier degré, parce qu’il porte un masque qui constitue une mesure de protection efficace ainsi que l’a reconnu le HCSP, n’est plus considéré comme un "cas contact" et n’est pas invité à s’isoler, s’il a côtoyé un élève non masqué positif à la Covid-19.

"Ces nouvelles dispositions sanitaires vont permettre, tout en continuant de garantir la protection maximale des écoliers et des personnels, une continuité pédagogique plus stable pour un plus grand nombre d’élèves".

La page de référence relative au protocole sanitaire et aux modalités pratiques de la rentrée 2020 permet d’accéder à l’ensemble des documents actualisés.
 

Rappel de la procédure en cas de détection d’un cas Covid avéré positif

Dès qu’une école ou un établissement scolaire est informé d’un cas Covid-19 avéré positif chez un élève ou un personnel :
  • Prise en charge et isolement de la personne (si elle est encore dans les locaux).
  • Enquête immédiate sur le respect des gestes barrières et identification des éventuels cas contact
  • Information immédiate de l’ARS et mise en œuvre des recommandations faites en retour.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live