Coronavirus : retour de l’état d’urgence sanitaire, quelles mesures à La Réunion ?

coronavirus
Les rues de La Réunion au premier jour du déconfinement.
Les rues de La Réunion au premier jour du déconfinement. ©Imaz Press
Hier, le Premier ministre annonçait le retour de l’état d’urgence sanitaire à compter du samedi 17 octobre. Un retour qui s’accompagne de nouvelles règles. Outre le couvre-feu localisé, des mesures seront en vigueur pour tout le territoire, La Réunion comprise.
Les préfets ont une fois de plus la possibilité d’adapter les mesures à leur territoire. C’est le cas à La Réunion. La préfecture de La Réunion annonce ce vendredi 16 octobre celles qui entreront en vigueur dans le département dès ce samedi 17 octobre.

Des mesures qui découlent du retour de l’état d’urgence sanitaire annoncé hier par le Premier ministre Jean Castex, après la décision du conseil des ministres de le rétablir. La France, à l’exception de Mayotte et de la Guyane, en était sortie le 10 juillet dernier, soit il y a près de 3 mois.

Des mesures valables pour une période d’au moins 6 semaines, afin "d’ancrer dans la durée la régression de la circulation épidémique", indique le préfet de La Réunion. Les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, déjà en vigueur et qui devaient s’arrêter au 15 octobre, ont également été prolongées.
 

De nouvelles restrictions à La Réunion

Le préfet de La Réunion confirme ce vendredi les mesures qui entreront en vigueur dans les prochains jours, soit ce lundi 19 octobre. Un décret du Premier ministre paru ce samedi 17 octobre précise comment ces mesures doivent s'appliquer. 
  • Les fêtes privées, type réceptions de mariage ou autres, seront interdites dans les salles des fêtes, les salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public. En revanche, il reste possible d'y organiser des réunions de travail, de clubs ou des événements culturels, tant qu'aucune restauration n'est prévue. 
  • Tous les restaurants devront appliquer un protocole sanitaire renforcé.
  • La règle d’un siège sur deux devra s’appliquer dans tous les lieux où l’on est assis, tels que les cinémas, les stades, les cirques ou encore les salles de conférence. Cette règle s’appliquera entre deux personnes, deux familles ou deux groupes d’amis de six personnes au maximum.
  • Le nombre de visiteurs sera régulé dans les lieux où l’on circule debout, type centres commerciaux ou encore musées, à raison de 4m² par personne.
  • Les rassemblements de plus de 6 personnes, et non plus 10, sont interdits à la plage, dans les espaces verts, les aires de loisirs, les parcs, les jardins ou les aires de pique-nique aménagées.
  • Enfin, le télétravail sera renforcé, quand il est possible.
L'interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes dans l'espace public prendra effet à partir du lundi 19 octobre pour ne pas pénaliser les événements déjà prévus ce weekend. Seuls les marchés forains, rassemblements à caractères professionnels, manifestations revendicatives déclarées auprès des autorités, cérémonies funéraires et visites guidées organisées par des professionnels peuvent déroger à cette règle. 
 

Un plan d’urgence économique renforcé

Le Premier ministre et le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ont détaillé le plan d’urgence économique renforcé qui accompagne ces nouvelles mesures de restriction. Prolongement de l’activité partielle, exonération des cotisations sociales pour les TPE et PME, renforcement du fonds de solidarité pour certains secteurs et élargissement à d’autres ou encore prolongement du prêt garanti d’Etat sont au programme.
 
Le préfet de La Réunion réunira en début de semaine prochaine la cellule de continuité économique et sociale afin d’accompagner les secteurs économiques concernés par la mise en œuvre de ces nouvelles mesures.
 

Prolongation des mesures déjà en vigueur

Hier, jeudi 15 octobre, la préfecture de La Réunion publiait également un arrêté préfectoral prolongeant jusqu’au 2 novembre les mesures déjà en vigueur dans le département.
  • Le port du masque dans les marchés forains de plein air, dans les véhicules et espaces publics, aux abords des établissements scolaires, universités et crèches ou encore dans les zones à forte fréquentation est concerné.
  • La consommation d’alcool, propice aux rassemblements dans l’espace public, reste interdite sur la voie publique.
  • Les bars et restaurants doivent fermer à 00h30.
  • Les rencontres et compétitions de sports collectifs et de sports de combat restent interdites jusqu’au 30 octobre. Une concertation est en cours entre les autorités, les maires et les ligues pour préparer les modalités de reprise des compétitions sportives à partir du 31 octobre.
  • La règlementation concernant le nombre de personnes accueillies dans les établissements recevant du public évolue. A compter du lundi 19 octobre, toutes les fêtes privées, comme les réceptions de mariage et soirées, qui se tiennent dans ces établissements seront interdites.
 

Couvre-feu en Ile-de-France et dans 8 métropoles

Outre les nouvelle mesures dans le cadre du retour de l’état d’urgence sanitaire, les autorités, d’abord le chef de l’Etat Emmanuel Macron, puis le Premier ministre, annonçaient l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 6h en Ile-de-France et dans 8 métropoles de l’Hexagone, à compter du samedi 17 octobre à minuit.
 
coronavirus covid carte couvre-feu état d'urgence sanitaire 161020
©Gouvernement
Les contrevenants à l’ensemble de ces mesures s’exposent à une amende de 135 euros.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live