Coronavirus : seuls 20% des Réunionnais sont satisfaits de la gestion de la crise par le gouvernement [SONDAGE]

coronavirus
Coronavirus : 4ème jour de confinement, la préfecture et l'ARS font le point
©Laurent Pirotte
Après 1 mois de confinement et avant sa prolongation d’un mois supplémentaire, un sondage Ipsos pour Réunion la 1ère a pris le pouls des Réunionnais. Action du président de la République, gestion de la crise par le gouvernement, qu’en pensent-ils ? Et comment se sentent-ils ?
Lundi soir, le président de la République annonçait le prolongement du confinement jusqu’au 11 mai prochain. Un confinement nécessaire, comme semblent l’avoir bien compris les Réunionnais. Un confinement qui n’est cependant pas sans conséquence.

Que pensent les Réunionnais de la gestion de cette crise sanitaire par le gouvernement ? Comment se porte le moral des Réunionnais ? Une enquête IPSOS pour Réunion la 1ère a été réalisée il y a tout juste une semaine, avant l’allocution d’Emmanuel Macron, sur un panel de 500 personnes.

 

Un confinement difficile pour la moitié des Réunionnais

Les mesures de lutte contre la propagation du virus, comme les gestes barrières et les restrictions de déplacements sont bien suivies. Le port du masque semble s’installer dans les usages et 1 Réunionnais sur 2 sort moins d’une fois par semaine pour s’aérer autour de son lieu d’habitation.

Face à la menace du virus, une certaine méfiance s’est installée au sein de la population. Les Réunionnais tendent ainsi à se replier sur eux-mêmes. Mais si chez eux, ils restent bien informés, via les journaux télévisés et sites d’information, cuisinent ou se détendent, 70% d’entre eux doivent aussi travailler, en télétravail pour la moitié. Certains doivent gérer les devoirs des enfants ou encore faire les courses.

 

Des conséquences économiques

Pour la moitié des Réunionnais le confinement est difficile. Au-delà de ces difficultés, 60% sont inquiets de la menace sanitaire mais aussi du risque économique. En effet, ¼ des actifs ont peur de perdre leur emploi.

Côté dépenses, l’alimentaire prend une place prépondérante. Plus de repas à la maison, fermeture des marchés et rupture de stocks sur certains produits, obligent parfois à s’orienter vers des produits plus chers. La note grimpe, aussi à cause de l’effet de stockage et parce que les prix ont augmenté du point de vue de 90% des Réunionnais.

 

Une défiance envers le gouvernement

Après 4 semaines de confinement a été entamée, seuls 20% des Réunionnais sont satisfaits de l’action du président de la République et de la manière dont le gouvernement gère la crise, contre 54% en métropole au 20 mars. Le vivre ensemble semble encore plus fragilisé, et les tensions sociales autour du pouvoir d’achat et la peur du déclassement toujours cristallisées.

Certaines mesures de restriction sont jugées efficaces par les sondés, à hauteur de 67% pour la fermeture des marchés, de 76% pour la limitation du nombre de personnes dans les commerces ou encore 55% pour la limitation de sortie à 1km autour de l’habitation. En revanche, moins de 50% des sondés jugent efficaces l’indication obligatoire des heures de sortie (46%) et l’arrivée du porte-hélicoptère Mistral en appui à la lutte contre le Covid-19 à La Réunion (40%).
 
  
Au final, le pessimisme semble l’emporter chez les personnes sondées, selon l’enquête. Cependant, pour certains cette crise peut être vue comme une occasion de réinventer un nouveau modèle, plus vertueux, plus solidaire. Un peu moins de 40% pensent que cette crise permettra de renforcer les liens avec les Réunionnais mais aussi de privilégier l’économie locale.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live