publicité

Correctionnelle : le gourou de "Marie porte du soleil" condamné à 5 ans de prison

Le couple Valencourt a été condamné en appel aux mêmes peines qu'en première instance. Le "gourou" de la secte écope de deux ans ferme et 36 mois avec sursis, son épouse un an ferme, une année avec sursis et leur fille 2 ans dont 16 mois avec sursis.   

© Souch
© Souch
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Comme les magistrats Saint-Pierrois, les juges du tribunal correctionnel de la cour d'appel de Saint-Denis ont condamné les Valencourt et leur fille pour escroquerie. De 2012 à 2015 avec le concours de son frère, ancien curé officiant au Chaudron, Augustin Valencourt a dirigé la secte "Marie porte du soleil". Installé au Tampon, le fervent pratiquant a lentement transformé son groupe de prière en un groupe sectaire. Sous le prétexte de la foi, la case du Tampon était devenue une chapelle et un commerce très rentable.

Une escroquerie qui rapportait gros

700 adeptes se rendaient régulièrement chez les Valencourt pour prier et acheter des statuettes. La partie civile parle d'un business qui leur aurait rapporté 3 millions d'euros. Finalement, l'ancien policier qui contesté la manipulation et l'escroquerie devra rembourser 150 000 euros. Une somme dont il ne dispose plus. Finis la BMW et les voyages, désormais le seul recours des Valencourt est de se pourvoir en cassation. Une ultime démarche avant que la culpabilité des prévenus soit définitive.

Sur le même thème

  • justice

    Assises : Donovan et Sadzoute ont fait appel

    En mai 2017, les deux prévenus sont condamnés à 14 ans de réclusion criminelle pour violences aggravées par plusieurs circonstances ayant entraîné une infirmité permanente. Une énième guerre de bandes sur laquelle les jurés vont se pencher pendant deux jours.

  • justice

    Assises : vengeance mortelle sur fond d'alcool

    Gilles Alaise, 43 ans, comparaît devant la cour d'assises de La Réunion pour violences volontaires, ayant entraîné la mort. Le 20 août 2016, totalement ivre, il pousse Idriss Rosanaque dans la ravine des Remparts. La victime, qui fêtait ses 32 ans, fait une chute mortelle de 15 mètres.

  • justice

    Le Saint-Denis liquidé. Les employés virés !

    Le tribunal de commerce a annoncé la liquidation de l'hôtel le Saint-Denis, mercredi. Jeudi 8 mars 2018 à 17h30, un liquidateur judiciaire a pris possession des lieux annonçant sans ménagement aux employés qu'ils n'avaient plus de travail et aux clients plus de chambre.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play