publicité

La cour d'Assises condamne Jean-Pierre Imouche à 20 ans de prison pour le meurtre de son ex-compagne

Jean-Pierre Imouche est condamné à 20 ans de prison pour le meurtre de son ex-compagne à Saint-Louis en 2017 et la tentative de meurtre sur son conjoint. La cour d’Assises a rendu son verdict ce mardi 20 août.

La cour d'Assises, à Saint-Denis. © IMAZ PRESS
© IMAZ PRESS La cour d'Assises, à Saint-Denis.
  • LP / Nadine Bachelot
  • Publié le , mis à jour le
La cour d’Assises de Saint-Denis a condamné Jean-Pierre Imouche à 20 ans de réclusion criminelle pour meurtre et tentative de meurtre. En 2017, il avait foncé avec sa fourgonnette sur son ex-compagne et son nouvel amant à la Rivière Saint-Louis. Nicole Payet, 47 ans était décédée de ses blessures.
 

20 ans requis

Un peu plus tôt dans l’après-midi, l’avocat général avait requis une peine qui ne soit pas inférieur à 20 ans de prison, ainsi que l’annulation du permis de conduire, et une interdiction de séjour à Saint-Louis pour une période de dix ans. Il demandait à ce que la préméditation soit retenue.

Les jurés de la cour d’assises ont donc suivi les réquisitions de l’avocat général sur la peine de 20 ans. En revanche, la préméditation n’a pas été retenue.
 

Rappel des faits

Le 5 mars 2017, vers 11 heures, à la Rivière Saint-Louis, Jean-Pierre Imouche avait foncé délibérément sur son ex-compagne et son nouvel amant. Le couple marche tranquillement du côté du rond-point Cactus sur la route de Cilaos, lorsque la fourgonnette leur fonce dessus.

Le choc est d’une telle violence que Nicole Payet, 47 ans, décède de ses blessures. L’homme âgé de 36 ans est grièvement blessé. Jean-Pierre Imouche n’a pas supporté de la voir avec son nouveau compagnon. Au volant de la fourgonnette, il prend la fuite avec à ses trousses une patrouille de gendarmes qui a assisté à la scène et l’interpelle. 
 

La récidive

Jean-Pierre Imouche venait de sortir de prison. Il avait été condamné en 2007 par la Cour d’assises à 15 ans de réclusion criminelle pour des faits de nature sexuelle. Il était donc en état de récidive. Nicole Payet a perdu la vie trois jours avant la journée consacrée aux femmes.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play