Couvre-feu, écoles, commerces, bars, restaurants : ce que le préfet de La Réunion peut annoncer

coronavirus
Le préfet, Jacques Billant.
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant. ©Imaz Press

Ce vendredi 2 avril, le préfet de La Réunion doit prendre la parole. De nouvelles mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus devraient être annoncées. Certains professionnels, comme les restaurateurs, craignent la fermeture.

Les mesures en vigueur n’ont pas permis de freiner suffisamment la progression du virus, a fait entendre, mercredi dernier, Jacques Billant aux élus. De nouvelles restrictions devraient donc être annoncées ce vendredi 2 avril à 17h. Le couvre-feu de 18h à 5h, en vigueur depuis un mois et jusqu’à ce lundi 5 avril, pourrait être prolongé.

Le préfet de La Réunion pourrait aussi s’inspirer de restrictions annoncées mercredi soir par Emmanuel Macron pour l’Hexagone. Ainsi, crèches et écoles vont fermer pour un mois. 150 000 nouveaux commerces deviennent non essentiels et vont également fermer. Les bars et restaurants, salles de cinémas ou encore de spectacle, sont eux déjà fermés.

Vers une fermeture des bars et restaurants ?

Mais pour Patrick Serveaux, le président de l’Union des Métiers et de l’Industrie Hôtelière, une fermeture des bars et restaurants serait une catastrophe pour l’économie réunionnaise. En attendant l’allocution du préfet de La Réunion, il veut rester optimiste.

" Pour l’instant, et jusqu’à la dernière seconde, nous croyons que les bars et restaurants resteront ouverts parce que nous ne comprendrions pas pourquoi on ferme les bars et les restaurants. "

Patrick Serveaux, président de l’UMIH

Une mesure redoutée par les restaurateurs

Depuis des mois, un protocole sanitaire strict est appliqué dans ces établissements, l’accueil du public y est très encadré, selon le président du syndicat. Pour Patrick Serveaux une telle décision " ne serait que la résultante d’une pression, peut-être, de Paris sur La Réunion ", qui ne serait " absolument pas justifiées ".

Les restaurateurs et gérants de bars, déjà fortement impactés par le couvre-feu, sont inquiets. Depuis quelques jours, une rumeur en faveur d’une fermeture circule dans le milieu de la restauration.

Covid-19 : le préfet de La Réunion pourrait annoncer ce soir la fermeture des bars et restaurants. ©Réunion la 1ère

Les commerces non-essentiels pourraient fermer ?

La fermeture des commerces dits non-essentiels est également possible. Là aussi, les professionnels craignent une telle mesure. Certains ont déjà dû baisser le rideau avec le couvre-feu, car les commerces se situent dans les 3 grandes surfaces fermées. Ils espéraient voir les choses s’améliorer.

Le télétravail pourrait aussi être généralisé. Pour le président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, Eric Leung, les entreprises mettent déjà en place le télétravail quand cela est possible.

Fermeture des établissements scolaires ?

Dans l’Hexagone, crèches et établissements scolaires ferment. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a reconnu que le virus y circulait. Qu’en sera-t-il pour La Réunion ? La rectrice de l’académie de La Réunion participera à la conférence de presse donnée par le préfet de La Réunion ce vendredi à 17h.

Pour Chantal Manès-Bonnisseau, il est cependant primordial de garder les écoles ouvertes dans le département. Elle estime que les élèves sont protégés à l’école. La rectrice insiste sur le fait que des dépistages salivaires peuvent être organisés dans les établissements scolaires en cas de foyers de Covid.

Couvre-feu et restaurants fermés en Martinique

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron, ne concernent que l’Hexagone. Dans les Outre-mer, les restrictions sont adaptées à la situation du territoire. En Martinique, elles ont ainsi été renforcées face à la recrudescence de cas positifs Covid.

Depuis hier, jeudi 1er avril, un couvre-feu de 19h à 5h est appliqué. Les salles de cinéma et de spectacle, ainsi que les restaurants sont fermés, seule la vente à emporter est autorisée. Les activités sportives collectives sont également suspendues.