Covid-19 : 209 169 personnes ont reçu une première injection, la couverture vaccinale reste insuffisante à La Réunion

coronavirus
Vaccination Plaine des Palmistes
entre éphémère de vaccination à la Plaine des Palmistes ©Céline Latchimy

Depuis le début de la campagne de vaccination anti-covid, 209 169 Réunionnais ont reçu une première injection. La couverture vaccinale progresse, mais reste insuffisante, notamment chez les populations les plus vulnérables exposées aux formes graves de la maladie, avec risque de décès.

Depuis janvier, 24,4% de la population totale réunionnaise a reçu une première injection du vaccin anti-covid. Pour l'Agence Régionale de Santé, si la couverture vaccinale progresse, elle reste toutefois insuffisante chez les personnes vulnérables pouvant succomber suite à des comorbidités. 

La vaccination pour atteindre l'immunité collective et se protéger contre les variants

L'ARS s'inquiète car la progression vers une immunité collective ne sera pas acquise autrement. Elle rappelle ainsi l’importance de la vaccination puisqu’elle permet de réduire la circulation virale et ainsi de produire une protection collective.

De plus, toujours selon l'ARS, les essais cliniques réalisés sur les vaccins disponibles à La Réunion, Pfizer et Janssen, ont prouvé leur efficacité sur les formes graves de la maladie et sur le variant "beta" d’origine sud-africaine et le variant "delta" d'origine indienne, si celui-ci devait arriver sur le territoire.

Vaccination Plaine des Palmistes
Centre éphémère de vaccination à la Plaine des Palmistes ©Céline Latchimy

 

Ainsi, l’ensemble des réunionnais est appelé à se faire vacciner contre la Covid-19, lors des opérations de proximité éphémères ou dans les centres de vaccination. L'ARS encourage notamment les personnes âgées, celles souffrant de problèmes de santé ou encore les jeunes qui ont accès à la vaccination depuis le 15 juin. 

 

Les chiffres de la vaccination au 12 juin 2021

 Ainsi, au 12 juin à La Réunion :

  • 326 510 doses de vaccin ont été administrées (dont 4 521 de Janssen)
  • 209 169 réunionnais ont pu bénéficier d’une première injection
  • 117 341 réunionnais ont pu bénéficier d’une deuxième ou d’une injection au Janssen
  • 34 138 injections ont été réalisées sur la semaine dernière

Des chiffres faisant ainsi entrer plus de 24% de la population de La Réunion dans le processus de vaccination.

Un échappement vaccinal très rare

L'échappement vaccinal traduit l’inefficacité de la vaccination lorsqu’une personne, ayant achevé son schéma vaccinal, peut être encore contaminé par la Covid, voire hospitalisé. C'est un phénomène qui existe. L'efficacité des deux vaccins est à plus de 80% pour éviter les risques de contamination et plus de 70% pour se protéger des formes sévères de la maladie.

A La Réunion, cet échappement vaccinal s’avère très rare puisque sur 6 000 cas de contamination recensés, 22 personnes seulement avaient bénéficié d’un schéma vaccinal complet. Sur les 116 hospitalisations induites par ces contaminations, aucune ne concernait les personnes vaccinées avec deux doses.

Pfizer et Janssen : une efficacité prouvée sur le virus de la Covid-19 et ses variantes

L'ARS précise que les études scientifiques les plus récentes dans le monde entier ont confirmé l'efficacité de ces 2 vaccins contre les formes graves de la Covid, mais aussi contre les variants notamment sud-africain et indien. Selon une étude conduite par les Centers of Disease Control (Etats-Unis), la vaccination empêche la circulation du virus et offre une protection de très haut niveau contre les formes sévères de la maladie. En effet, après avoir suivi plus de 100 millions de personnes vaccinées, il est démontré que la fréquence des infections Covid-19 chez les vaccinés est inférieure à 1 pour 10 000. Par ailleurs, lorsqu’une personne infectée est vaccinée, le nombre de personnes hospitalisées est de 7 pour un million de vaccinés.

Une étude menée en Angleterre a démontré également l’efficacité des vaccins contre le variant + delta ,. En effet, la majorité des personnes touchées par le variant dans le pays ne sont pas vaccinées.

A La Réunion, l’évolution constatée depuis 5 semaines pour les personnes âgées de plus de 55 ans, du nombre de nouveaux cas, comme des hospitalisations, commence à démontrer le bénéfice de la vaccination déjà effectué pour une personne sur 2 en moyenne.

Janssen : un vaccin efficace qui permet de gagner une semaine sur le schéma vaccinal complet

Réservé aux personnes de plus de 55 ans, ce vaccin a l'avantage d'être mono dose et permet donc une protection plus rapide que celle apportée par le Pfizer, puisqu'il permet de gagner une semaine sur le schéma vaccinal complet. Le vaccin est efficace à 72% sur les formes sévères quatre semaines après l’injection unique qui se fait aussi bien en centre de vaccination que chez son médecin, en pharmacie, ou auprès de son infirmier.

Pfizer : une deuxième injection essentielle pour compléter le schéma vaccinal

Le délai entre la première et la deuxième injection est de 3 semaines. L’efficacité maximale du vaccin est atteinte deux semaines après la deuxième injection. Un essai clinique démontre qu’après la deuxième dose, la protection engendrée par le vaccin Pfizer est d’environ 95% contre l’infection, alors qu’après une première dose, elle se situe aux alentours de 55 à 60%.

Vaccinobus, un premier arrêt prometteur au Port : 300 personnes vaccinées en 2 jours

L'ARS tire un bilan positif du vaccinobus présent durant deux jours au Port. Ainsi, 300 personnes ont pu se faire vacciner. Une opération qui sera donc reconduite selon des critères précis et avec pour objectif d’aller vers :

  • les publics les plus éloignés du système de soins,
  • les des jeunes qui sont désormais éligibles à la vaccination,
  • les zones de forte affluence de façon à toucher les personnes indécises.

Ce dispositif, qui offre de nombreux avantages tels que la rapidité et l’accès sans rendez-vous, complète l’offre proposée dans les 9 centres de vaccination de l’île ou chez les médecins. 

En centre de vaccination, la prise de rendez-vous se fait : 

  • Par téléphone 02 62 72 04 04
  • Par internet : sur le site de l'ARS