Covid-19 à La Réunion : sept décès et 9 759 nouveaux cas, l'épidémie repart à la hausse

coronavirus
Les dépistages sont désormais priorisés pour éviter de saturer l'accès aux tests à La Réunion.
Les dépistages sont désormais priorisés pour éviter de saturer l'accès aux tests à La Réunion. ©Imaz Press
La préfecture et l'ARS annoncent, ce mardi 29 mars, sept décès et 9 759 nouveaux cas à La Réunion, du 19 au 25 mars. L'épidémie repart à la hausse, mais sans impact sur les hospitalisations à ce stade, précisent les autorités. Les prochains jours seront déterminants.

Sur les sept derniers jours, les autorités annoncent les décès de sept patients et 9 759 nouveaux cas de Covid-19 à La Réunion. Du 19 au 25 mars, le taux d’incidence est en hausse à 1 140 pour 100 000 habitants, contre 992 la semaine dernière.

La circulation virale repart à la hausse, "sans impact à ce stade sur les hospitalisations, précisent l'Agence Régionale de Santé et la préfecture de La Réunion. Le nombre d’hospitalisation en unité de soin Covid continue à s’infléchir, tandis que le nombre hospitalisations en service de réanimation reste stable à un niveau bas".

Sept décès  

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé annoncent sept décès, intervenus au cours des sept derniers jours, de patients tous originaires de La Réunion.

  • 1 personne âgée de 45 à 64 ans,
  • 1 personne âgée de 65 à 74 ans,
  • 5 personnes âgées de plus de 75 ans.


Cinq personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les deux personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

Taux d'incidence à 1 140 / 100 000  

Le taux d’incidence hebdomadaire est en hausse à 1 140/100 000 habitants (contre 992 la semaine précédente). Au total, 9759 cas ont été confirmés du 19 au 25 mars.

Compte tenu des 322 519 guérisons et des 709 décès depuis le début de la crise sanitaire, 13 717 cas sont encore actifs à ce jour.

Depuis le début de l'épidémie, 336 945 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Taux de positivité à 1,15 %  

Le taux de positivité est à 37,2 % pour la semaine du 19 au 25 mars, en hausse par rapport à la semaine dernière. Les taux de positivité demeurant les plus élevés concernent en particulier les tranches d’âge:

  • les personnes de 15-24 ans : 40,4 %
  • les personnes de 25-34 ans : 39,9 %
  • les personnes de 35-44 ans : 39,5 %
  • les personnes de 45-64 ans : 39,1 %

16  nouveaux clusters  

La semaine dernière seize nouveaux clusters ont été identifiés. Au 29 mars, on comptabilisait au moins 21 clusters actifs.


Parmi ces clusters actifs, sept clusters étaient classés à "criticité élevée" et cinq clusters à "criticité modérée". Douze communes étaient concernées par ces regroupements de cas.

Dix patients en réanimation  

Au 29 mars, dix lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 76 lits installés à La Réunion, et 46 par des patients présentant d’autres pathologies (73% de taux d’occupation).

Le nombre d’hospitalisations en service de réanimation reste stable, tandis que le nombre d’hospitalisations en unité de soin Covid poursuit sa baisse.

Les prochains jours déterminants

"Pour le moment, la hausse des indicateurs de suivi de l’épidémie (taux d’incidence, taux de positivité et R effectif) ne s’accompagne pas d’une augmentation des hospitalisations en médecine Covid et des admissions en réanimation", remarque la préfecture de La Réunion.

Le 26 mars dernier, des mesures de restriction ont été levées. "Alors que 30% des personnes éligibles ne sont pas encore vaccinées, la gestion de l’épidémie repose désormais sur la responsabilisation de chacun avec l’application stricte des mesures barrière et la poursuite de l’effort de vaccination", prévient la préfecture.

Vers une levée du pass vaccinal ? 

Les autorités expliquent que désormais "l'évolution des indicateurs hospitaliers dans les prochains jours sera déterminante pour définir la date de mise en œuvre de la dernière étape du plan de levée progressive des mesures de restriction, à savoir : la levée du passe vaccinal dans tous les lieux où il est aujourd’hui requis et la levée du port du masque en tous lieux, à l’exception des transports collectifs".