Covid-19 : couvre-feu à 23h dès demain et pass sanitaire à partir du 21 juillet à La Réunion

coronavirus
Couvre-feu : les contrôles s'intensifient
©Imaz Press
Suite aux annonces faites par le président de la République et aux nouveaux chiffres de l'épidémie (1 450 cas de covid19 entre le 3 et le 9 juillet et 10 décès), le préfet de La Réunion a développé les mesures qui seront appliquées sur l'île à compter de ce mercredi 14 juillet.

Le lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, le préfet Jacques Billant a précisé, en fin d'après-midi, les mesures appliquées à La Réunion : un couvre-feu mis en place dès ce mercredi 14 juillet, le pass sanitaire applicable dès le 21 juillet et le déremboursement des tests PCR et antigéniques d'ici quelques mois.

 

  • Couvre-feu de 23h à 5h

A partir de demain, mercredi 14 juillet, La Réunion sera soumise à un couvre-feu de 23h à 5h du matin, pour trois semaines minimum, donc jusqu'au 4 août pour le moment. "C'est un message d'alerte, le dernier avant des mesures plus strictes", précise le préfet. "Nous devons mettre fin aux comportements irresponsables qui ont eu lieu ce week-end." Jacques Billant a fait référence aux fêtes organisées dans l'île, qui ont parfois réuni plusieurs centaines de personnes.

Les déplacements sont donc de nouveau restreints dans ce créneau horaire. Seules les personnes qui présenteront une attestation de déplacement pourront se déplacer pour les exceptions autorisées :

- Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation;

- Déplacements pour les consultations de soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé;

- Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants;

- Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant;

- Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative;

- Déplacements pour participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative;

- Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance;

- Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité sportive réservés uniquement aux sportifs de haut niveau, aux personnes en formation universitaire ou professionnelle aux métiers du sport, aux personnes disposant d'une prescription médicale d'activité physique adaptée, aux personnes en situation de handicap et de leur accompagnant et aux personnes assurant l'encadrement de ces publics.

- Déplacements des élèves des établissements d'enseignement artistique spécialisés à l'exception de la danse et de l'art lyrique entre le domicile et le lieu d'enseignement.

Les établissements recevant du public pourront accueillir de la clientèle jusqu’à 23h00 dans le respect de protocole en vigueur. Les stations-service peuvent poursuivre leur activité suivant leurs horaires habituels pour la vente exclusive de carburant.

Regardez les informations de Jean-Claude Toihir :

Retour sur les mesures annoncées

 

  • Elargissement du pass sanitaire

Le passeport sanitaire sera pleinement applicable à La Réunion le 21 juillet prochain, en même temps que dans l'Hexagone. Il y a trois manières d'obtenir son pass sanitaire : disposer d'un shéma vaccinal complet, présenter un test négatif de moins de 48h ou présenter une "preuve de rétablissement" (le résultat d’un test positif attestant du rétablissement du covid19, datant de plus de deux semaines et de moins de six mois).

Dès le 21 juillet, ce pass sanitaire sera en vigueur dans les "lieux de loisirs et de culture" rassemblant plus de 50 personnes a indiqué hier le président de la République. Cela concerne notamment les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle... Jusqu'à présent, le pass était obligatoire à partir de 1 000 personnes mais à partir du 21 juillet, il sera obligatoire dès 50 personnes. La jauge a donc été fortement diminuée.

L'extension début août à d'autres établissements recevant du public devrait s'appliquer dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, les hôpitaux, les maisons de retraite...

 

  • Tests "de confort" payants

Comme l'a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution, les test PCR et antigéniques seront payants, sauf sur ordonnance, "à partir de cet automne". Le préfet a annoncé que cette mesure sera applicable également à La Réunion.