Covid-19 : l'épidémie provoque des problèmes de repas dans les centres de dialyse

coronavirus
La Covid-19 provoque des problèmes de repas dans les centres de dialyse
La Covid-19 provoque des problèmes de repas dans les centres de dialyse ©Laurent Josse

Le Covid-19 imposait déjà un protocole sanitaire strict dans les centres de dialyse. Depuis le 1er décembre, l'ARS interdit de donner toute collation ou autre aliment aux patients. Certains dénoncent cette mesure.

La situation n'est plus tenable pour certains patients. Les mesures sanitaires de l'ARS étaient déjà lourdes dans les centres de dialyse.

Cette fois l'ARS a encore un peu plus serré la vis en interdisant de donner toute collation ou autre aliment aux patients. Ces derniers dénoncent l'aggravation de leurs conditions de vie.

Interdiction de se restaurer sur place

Tous les deux jours, Albert Payet doit se rendre à la Clinique Durieux du Tampon, pour des séances de dialyse de 18h à minuit.

Comme les autres patients, il lui est interdit de se restaurer sur place, même par leurs propres repas, alors les collations restent dans des frigos. Elles sont distribuées aux patients lorsqu'ils rentrent chez eux.

La clinique déclare appliquer les ordres de l'ARS. L'interdiction de se restaurer pendant la dialyse est une mesure que ne comprend pas le patient. 

On est obligé d'attendre minuit quand on sort, ils nous donnent un sandwich. [...] Quand on sort de la séance de dialyse, on est vidé, on est pompé. Quand j'arrive chez moi à minuit, je me vois mal manger quelque chose qui n'est pas mangeable.

Albert Payet, résident de l'association Dialyse Réunion


(Re)voir le reportage de Thierry Chapuis et Laurent Josse :

La Covid-19 provoque des problèmes de repas dans les centres de dialyse


Sollicitée par nos journalistes et par les patients dialysés au sujet de cette mesure, l'Agence Régionale de Santé n'a pas encore souhaité s'exprimer.