Covid-19 : six décès, 7 865 nouveaux cas et un taux d'incidence qui passe sous la barre de 1 000 cas à La Réunion

coronavirus
Test de dépistage la réunion
(photo d'illustration) ©Imaz Press
La préfecture et l'ARS annoncent, ce mardi 10 mai, six décès et 7 865 nouveaux cas à La Réunion, du 30 avril au 6 mai. Le taux d’incidence passe en dessous du seuil de 1 000 cas pour 100 000 habitants. La décrue de la circulation virale se confirme.

La décrue de la circulation virale se confirme à La Réunion. Sur les sept derniers jours, les autorités annoncent les décès de six patients et 7 865 nouveaux cas de Covid-19 à La Réunion (contre 10 931 la semaine dernière).  

Du 30 avril au 6 mai, le taux d’incidence passe sous la barre des 1 000 cas et s'établit à 919 cas pour 100 000 habitants contre 1 277 la semaine dernière, soit une baisse de 28%. Le taux de positivité est également en baisse pour atteindre 33,3% (contre 36,4% précédemment).

Maintenir la vigilance

Selon les autorités, "la vigilance et le respect des gestes barrière restent toutefois essentiels, car le virus continue de générer des hospitalisations et des décès".

Ainsi, au 10 mai, neuf lits de réanimation sont occupés par des patients Covid et 51 par des patients atteints d’autres pathologies (soit 81,1% de taux d’occupation).

Six décès  

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé annoncent six décès, intervenus au cours des sept derniers jours,.

- 2 personnes âgées de 45 à 54 ans,
- 3 personnes âgées de 55 à 64 ans,
- 1 personne âgée de plus de 75 ans.


Quatre personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les deux personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

Taux de positivité à 33,3 %  

Le taux de positivité est à 33,3 % pour la semaine du 30 avril au 6 mai, en baisse par rapport à la semaine dernière.

Taux d'incidence à 919 / 100 000  

Le taux d’incidence hebdomadaire est en nette baisse passant sous la barre des 1 000 pour s’établir à 919/100 000 habitants (contre 1 277 la semaine précédente).


Au total, 7 865 cas ont été confirmés du 30 avril au 6 mai. Compte tenu des 395 430 guérisons et des 762 décès depuis le début de la crise sanitaire, 9 788 cas sont encore actifs à ce jour. Depuis le début de l'épidémie, 405 980 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.  

Du 29 avril au 6 mai, 4 084 cas positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 3 958 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, en l’occurrence le variant Omicron, soit 97%.

Les autorités confirment la présence de sous-lignage BA.4 et BA.5 du variant Omicron à La Réunion par séquençage. Deux cas de sous-lignage BA.4 ont été séquencés chez deux personnes de retour d’Afrique du Sud, fin avril. Un cas de sous-lignage BA.5 a été séquencé chez une personne de retour de l’île Maurice, fin avril.

Présence de BA.4 et BA.5 du variant Omicron

"Depuis début avril, une surveillance renforcée a été initiée en lien avec Santé Publique France sur les sous-lignages BA.4 et BA.5, assure la préfecture de La Réunion. Les observations faites en Afrique du Sud ne sont pas forcément transposables en France et à La Réunion, compte-tenu des couvertures vaccinales différentes et des antécédents de circulation différents (BA.2 a fortement circulé à La Réunion mais a peu circulé en Afrique du Sud)".

"A ce stade, aucun élément clinique préoccupant n’est associé à ces sous-lignages au regard de leur circulation prédominante en Afrique du Sud", poursuit-elle.

Neuf patients en réanimation  

Au 10 mai 2022, 9 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 74 lits installés à La Réunion, et 51 par des patients présentant d’autres pathologies (81,1% de taux d’occupation).

 La vaccination  

Du 2 au 8 mai, plus de 2 700 injections ont été effectuées :


- plus de 300 personnes ont reçu leur première dose,
- plus de 2 000 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel.


Au 8 mai :


- 72,2 % de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 67,2 % de la population totale,
- 70,7 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 65,8 % de la population totale.