Covid-19 : les évacuations sanitaires se poursuivent entre Mayotte et La Réunion

coronavirus
EvaSan Pierrefonds 1
Du 1er au 18 mars : les évacuations sanitaires se sont poursuivies avec une quinzaine de vols en provenance de Mayotte. ©Daniel BENARD

Le 18 mars, la directrice de l'ARS affirmait dans notre journal télévisé qu'il n'y avait plus d'arrivée à La Réunion de patients depuis Mayotte dans le cadre de la crise Covid. Si les évacuations sanitaires ont fortement diminué, elles se poursuivent, selon les informations de Réunion La 1ère.

Oubli ou omission, la directrice de l'Agence Régionale de Santé a déclaré qu'il n'y avait plus d'Evacuation Sanitaire entre Mayotte et La Réunion. Le 18 mars dernier, interrogée sur la diminution des EvaSan, Martine Ladoucette déclarait, lors du 19h du Jounal télévisé de Réunion La 1ère, "ça fait plus de deux semaines qu'il n'y a plus d'arrivée directe de Mayotte pour des hospitalisations en réanimation". Des propos qui peuvent surprendre.  

Le reportage de Daniel Bénard et de Jacques Payet sur Reunion La 1ère :

Si les évacuations sanitaires depuis Mayotte ont fortement diminué, elles se poursuivent encore au titre de la solidarité régionale

 

Des sources concordantes confirment que la compagnie aérienne Amélia Internationale, spécialisée dans les évacuations sanitaires, a effectué plusieurs rotations entre La Réunion et Mayotte. Du 1er au 18 mars, la société a été sollicitée pour organiser 15 allers-retours entre La Réunion et Mayotte afin d'y prendre en charge des patients.

Sur les 15 vols en provenance de Pamandzi à destination des deux aéroports de la Réunion, 6 atterrisages ont eu lieu dans le Sud de l‘île, à Pierrefonds.

Des liaisons qui se poursuivent. Pour preuve, l'arrivée ce mercredi 24 mars de l'appareil de la compagnie Amélia Internationale. Sur le tarmac, une ambulance attendait un patient pour le conduire au CHU de Saint-Pierre. 

Une nouvelle rotation a été programmée en début de soirée à Saint-Denis. 

Eva San 2 Pierrefonds ok
Plusieurs patients en provenance de Mayotte ont été acheminés dans l'île via les aéroports de Pierrefonds et de Roland-Garros. Dernier en date, celui de ce mercredi 24 mars. ©Daniel Benard

Certes le nombre d'avacuations sanitaires a largement diminué, comparé au pic atteint il y a quelques temps, où notre île enregistrait une moyenne quotidienne de quatre admissions de patients en provenance de Mayotte dans les services d'urgences locaux.   

Une situation confirmée par les services de la Préfecture. Pourtant, les évacuations sanitaires réalisées entre le 13 et le 19 mars n'ont pas été comptabilisées dans les chiffres mentionnés sur le bilan comuniqué hier, le 23 mars. 

Un flou sur la méthode de calcul

Pour quelles raisons ? Le mode de recensement pourrait expliquer l'écart observé. Il faut savoir que lors des évacuations sanitaires, les malades voyagent sous assistance respiratoire. Dès leur arrivée dans l'île, ils sont hospitalisés. Placés sous surveillance, leur admission en réanimation dépend de l'aggravation, ou non, de leur état de santé. Avec une répercussion sur le décompte des évacuations sanitaires. 

Le flou entretenu par la méthode de calcul pose donc question. Sollicitée, l'Agence Régionale de Santé n'a pour l'instant pas donné d'explications.