Covid : vers un allègement des mesures sanitaires à La Réunion ?

coronavirus
Jacques Billant, préfet de La Réunion.
Jacques Billant, préfet de La Réunion. ©Imaz Press

Les mesures actuelles sont en vigueur jusqu’au vendredi 7 mai. Qu’en sera-t-il ensuite ? Que décidera le préfet de La Réunion ? Alors que le monde économique demande un allègement des mesures, les chiffres restent élevés mais stables.

Allègement des mesures ou maintien en l’état ? Le préfet de La Réunion doit s’exprimer d’ici la fin de semaine. Ce mercredi 5 mai, un comité interministériel doit plancher sur la question. Jacques Billant s’entretiendra demain, jeudi 6 mai, avec les maires des 24 communes de La Réunion.

La situation sanitaire reste stable

Les chiffres hebdomadaires sont tombés hier, mardi 4 mai. Deux décès et 1 070 nouveaux cas Covid ont été confirmés pour la semaine du 24 au 30 avril. Le taux d’incidence sur une semaine est de 125,3 cas pour 100 000 habitants. Un taux en hausse, il était de 121,6 / 100 000 la semaine précédente.

Selon la préfecture, les chiffres montrent une légère augmentation, même si l’épidémie se poursuit à un rythme stable. La pression hospitalière est redescendue, avec 40 lits de réanimation occupés par des patients atteints du Covid sur les 117 lits disponibles dans le département. Le taux de positivité aux tests est, lui, en légère baisse, soit de 3,9% contre 4,1% la semaine précédente.

Des chiffres inférieurs à ceux de la métropole, où le taux d’incidence moyen est de 400 cas pour 100 000 habitants.

Pour une réouverture des terrasses et des galeries commerciales dès le 8 mai

Dans le département, de nombreuses voix s’élèvent pour qu’un "plan de déconfinement réunionnais" entre rapidement en application. Des propositions de calendrier ont notamment été faites en ce sens. Les acteurs du tourisme, et notamment de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi que les commerçants des grandes galeries commerciales sont particulièrement mobilisés.

Ils espèrent une réouverture des terrasses de restaurants et bars, et des commerces des galeries commerciales à compter de ce samedi 8 mai. Selon Didier Fauchard, le président du MEDEF Réunion, la situation sanitaire à La Réunion est bien meilleure qu’en métropole et plaide pour un allègement des restrictions à la façon du plan de déconfinement du gouvernement voulu par Emmanuel Macron.

Suivre le calendrier métropolitain ?

Un plan de déconfinement pour le territoire métropolitain qui a débuté le lundi 3 mai avec la fin des restrictions de déplacements en journée et le retour en classe des élèves des collèges et lycées. A partir  du 19 mai, les commerces et terrasses des restaurants, cafés et bars doivent rouvrir, ainsi que les musées, cinéma, théâtres et établissements sportifs pour les spectateurs assis. La jauge devrait être fixée à 800 personnes en intérieur et 1 000 en extérieur.

Le 9 juin, les bars, cafés et restaurants devraient pouvoir accueillir des clients en intérieur, de même que les salles de sport. Les salons et foires d’exposition pourraient reprendre. Le recours au télétravail devrait aussi être "assoupli" à compter de cette date. De plus, les motifs impérieux seraient levés pour les touristes étrangers sur le territoire national et européen.

Vers un couvre-feu à 19h à La Réunion ?

A noter, l’heure de début du couvre-feu, actuellement fixée à 19h en métropole, passerait à 21h le 19 mai et à 23h le 9 juin. Le couvre-feu prendrait fin le 30 juin. A La Réunion, le couvre-feu entre en vigueur à 18h. Depuis plusieurs semaines, nombreux sont ceux à réclamer le recul du début du couvre-feu à 19h. Le préfet de La Réunion satisfera-t-il enfin cette demande lors de ces prochaines annonces ?

Entre les chiffres élevés mais stables et la pression du monde économique pour un "déconfinement" aligné sur le calendrier métropolitain, le préfet de La Réunion doit désormais trancher.