D’importants travaux de sécurisation à la rivière des Remparts à Saint-Joseph

aménagement du territoire
 Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph falaise maison engins
Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph ©Olivier Murat
Ce sont des travaux plus que justifiés et urgents compte tenue des dernières pluies diluviennes à Saint-Joseph. D’importants travaux d’aménagement, démarrés en mai, se poursuivent pour sécuriser et embellir la rivière des Remparts.

Côté ville des devantures de magasins et de maisons joliment présentées. Côté cour, la vue est tout autre. Les murs des bâtiments sont à fleur de précipice. Les travaux de sécurisation de la rivière des Remparts devenaient plus qu’urgents.

"Tout cela est fait pour sécuriser le centre-ville, explique Axel Vienne, adjoint au Maire de Saint-Joseph, délégué aux travaux.Sinon, en cas d'immense crue, le quartier de Goyaves sera inondé mais aussi le quartier de Cayenne, Butor, les Quais et le centre-ville également. On se trouvera vraiment dans la mouise en fait".  

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

 

Des travaux d'envergure 

En 15 ans, l’érosion a fait son travail. La falaise a perdu plus de 50 cm par endroit. Les travaux entrepris sont conséquents.

"Le principe est de faire un trou dans la falaise, d’y mettre un clou, une grande tige de fer en fonction de la note de calcul quatre mètres, cinq mètres, six mètres, précise Dominique Muratori, maitre d’œuvre du chantier. C’est du clouage, avec des plaques de maintien, du treillis soudé, du béton projeté. Et en partie basse, une carapace en enrochement bétonné viendra sécuriser le tout".

 Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph élévateur falaise
Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph ©Olivier Murat

 

Sans perturber les pailles en queue

Les contraintes du chantier ne sont pas des moindres. Des écologues veillent à la préservation de la faune et la flore. Tourterelle de Madagascar, gecko vert de Manapany ou pailles en queue vivent ici

"Une fois que les écologues repèrent un nid potentiel de paille en queue, ils nous avertissent, nous balisons la zone, explique Stéphane Delbreil, conducteur des travaux. C’est une zone exclue de nos travaux. Nous n’avons plus le droit d’y pénétrer tant que le paille en queue vit dans ce secteur. Nous attendons que l’oiseau se décide à quitter les lieux. Ca peut durer 80 à 100 jours d’attente avant de pouvoir intervenir".

 Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph élévateur galets poussière
Chantier de sécurisation de la rivière des remparts Saint-Joseph ©Olivier Murat

 

Des berges pour se balader 

Autre défi de la mairie de Saint-Joseph : aménager les berges de la rivière des Remparts.

Selon Émeline K/Bidi, élue à l’aménagement à la mairie de Saint-Joseph, "ce sont des travaux d’aménagement qui devraient débuter vers la fin 2022 début 2023. Il s'agit d'aménager les berges en rive droite, rive gauche sous la forme de cheminement piéton mais également d’aménagement paysager. On est vraiment sur un projet qualitatif. L’idée étant de ne plus tourner le dos à la rivière des remparts mais qu’on ait plaisir à cheminer le long de ces berges et à faire face à cette rivière".

Le projet d’aménagement de la rivière des Remparts date de 15 ans. Le voilà devenu réalité. Son coût de 24 millions d’euros est financé à 70% par l’Europe. Le reste étant pris en charge par la mairie et l’intercommunalité. La fin du chantier est prévu pour 2023.