De plus en plus de natifs parmi les cadres à La Réunion

emploi
travail entreprise bureau économie activité
©IPR
En 2016, on comptait à La Réunion près de 14 500 cadres sont nés sur l’île. Ils occupent 47% des emplois de cadre, contre 33% en 1990.Une augmentation liée à celle de leur qualification. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à accéder aux études supérieures.
Trois quarts des emplois de l’île sont occupés par des natifs de La Réunion. Ainsi, sur 256 000 personnes en emploi dans le département, 76% sont natives de l’île. En métropole, seules 65% des personnes en emploi exercent dans leur région de naissance.

Pour les emplois de cadres, la situation est différente. Sur 31 000 personnes exerçant un emploi de cadre, 14 500 sont natifs de La Réunion. Ils occupent ainsi près de la moitié des emplois de cadres sur l’île, soit 47%. C’est ce que révèle une enquête menée par l’INSEE Océan Indien et publiée ce vendredi 6 novembre.
 

4 fois plus de cadres natifs en 25 ans

Un chiffre qui a fortement progressé ces dernières années, en 25 ans leur nombre a en effet été multiplié par 4. En 1990 à La Réunion, seul un tiers des cadres étaient des natifs. Les besoins de l’économie réunionnaise en main-d’œuvre qualifiée a favorisé l’essor des cadres.

La situation des natifs réunionnais parmi les cadres, reste cependant moins favorable que dans l’Hexagone, 52%, ou qu’aux Antilles, 57%.

Les précisions d’Aurélien Daubaire, directeur de l’INSEE Océan Indien. Il intervenait dans le journal de Réunion la 1ère :
Aurélien Daubaire, directeur de l’INSEE ©Réunion la 1ère
 

Une meilleure formation

Le niveau de formation des natifs s’est fortement élevé depuis 1990, constate l’INSEE. Les natifs  accèdent ainsi de plus en plus souvent à des emplois de cadre. En 2016, Les natifs représentaient 58% des habitants de La Réunion ayant terminé leurs études avec un diplôme supérieur au bac, contre seulement 40% en 1990. Cependant, 46% de ces natifs ont un master ou plus.

Le nombre de natifs titulaires d’un diplôme supérieur au bac est plus important aux Antilles, 66%, l’élévation du niveau de formation s’y étant amorcée plus tôt. En 1990, l’Université des Antilles-Guyane accueillait 6 500 étudiants, contre 4 600 pour celle de La Réunion, développant ainsi davantage de cursus.

A La Réunion, les femmes natives sont de plus en plus cadres, elles sont ainsi près de 6 300 en 2016 conte 1 200 en 1990, soit 44% contre 33%. Une progression cohérente, puisque les natives sont depuis longtemps majoritaires parmi les diplômés du supérieur natifs de l’île.

Karine Pothin est l’une d’entre elles. Après de brillantes études en métropole en biologie marine, elle dirige désormais la Réserve naturelle marine de La Réunion.
Emploi des cadres : portrait de Karine Pothin ©Réunion la 1ère
 

Des chefs d’entreprise et des professeurs

Etre cadre, cela signifie occuper un poste de chef ou de cadre d’entreprise, de professeur, de cadre dans la fonction publique, une profession scientifique ou encore une profession libérale.
Dans le monde de l’entreprise, le nombre de cadres natifs est désormais majoritaire, soit 51%. 6 chefs d’entreprise sur 10 sont nés sur l’île. Les cadres natifs représentent également 43% des cadres techniques, comme les ingénieurs.

Ils sont aussi nombreux dans le service public, 59%, notamment dans la fonction publique territoriale, près de 75%, ou comme professeurs. En ainsi, ils sont 41% des professeurs et des professions scientifiques.  Sur ces 4 300 personnes, 80% enseignent. La quasi-totalité  des enseignants supplémentaires depuis 2006 sont des natifs. Ils bénéficient de priorités dans l’Education nationale pour être affectés dans leur territoire de naissance.
 

Encore peu de médecins et de hauts responsables

Les natifs sont en revanche moins présents parmi les professions libérales, seulement un tiers de ces professionnels. Ils sont notamment peu nombreux dans les professions médicales, 19% des médecins et dentistes libéraux sont de l’île.

Les personnes nées dans le département occupent également encore peu de postes à fortes responsabilités, ainsi ils ne sont que 34% parmi les dirigeants, professionnels et experts de haut niveau, soit 1 950 personnes. 1 200 autres natifs de La Réunion occupent des postes de hauts responsables ailleurs en France.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live