réunion
info locale

Début des travaux du Grenelle contre les violences conjugales

violence
violences faites aux femmes
©Philippe Hoareau
Ce mardi, s'ouvre en Métropole et à la Réunion, une grande consultation sur les violences faites aux femmes. A travers " ce Grenelle ", le gouvernement veut que la société toute entière se mobilise pour une prévention et une prise en charge plus efficaces.
Une consultation et une campagne : le gouvernement veut aujourd'hui des mesures plus radicales, plus fortes pour éviter que des femmes ne tombent encore sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. Il considère que la République a en quelque sorte manqué à ses responsabilités, " elle n'a pas su protéger les victimes " .
 " Nous lançons autour du Grenelle une mobilisation nationale avec une grande consultation citoyenne et une campagne pour interpeller toute la société", précise la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, qui ajoute que "Brigitte Macron s'engagera" personnellement dans ce dossier ".

 
3919
La date du 3 septembre 2019 n'a pas été choisie par hasard. Elle correspond au 3919 qui est la ligne d'urgence pour les femmes en détresse, une ligne pas suffisamment connue selon le gouvernement , d'où le lancement d'une campagne pour mieux faire connaître ce numéro d'appel. 

Le Grenelle prendra fin le 25 novembre, journée internationale contre les violences, les groupes de travail auront d'ici là, réfléchi aux mesures à mettre en place pour une meilleure prévention et prise en charge des femmes, mais également aux sanctions plus coercitives à envisager pour les bourreaux.
 
Violences conjugales (banderole)
©Réunion 1ère

La Réunion est classée troisième derrière la Guyane et la Corse en matière de violences conjugales. Chaque jour 7 plaintes sont déposées auprès des autorités, les forces de l'ordre sont intervenues l'année dernière à 6000 reprises pour des faits de violence.    
         


 
Publicité