Déconfinement : 40% des Réunionnais sont anxieux à l’approche du déconfinement

coronavirus
Que sera-t-il possible de faire lors du déconfinement à La Réunion ?
©Imaz Press
Le confinement prend fin ce lundi 11 mai à La Réunion. Restrictions des déplacements, ralentissement de l’activité économique, école à la maison, après 55 jours, comment les Réunionnais envisagent-ils la sortie du confinement ?
Des libertés mais encore des contraintes. La sortie du confinement ne sera pas un retour à la vie normale et les Réunionnais l’ont bien compris. Si la liberté de se déplacer était particulièrement attendue, pour beaucoup le déconfinement ne sera pas chose facile.

A la veille de la sortie du confinement, Réunion la 1ère publie un sondage IPSOS sur les Réunionnais à l’approche du déconfinement. L’enquête a été réalisée auprès de 500 Réunionnais du 5 au 6 mai 2020.

 

La crainte d’un " reconfinement "


Dans leur grande majorité, à savoir 60%, les personnes interrogées semblent aborder sereinement la sortie du confinement. Pourtant, 40% des sondés se déclarent tout de même anxieux à l’approche du déconfinement, dont 15% très anxieux.
 

Des craintes persistent, mais elles portent davantage sur un probable " reconfinement " que sur la santé. 2/3 des Réunionnais estiment que le risque de voir la pandémie repartir est élevé et autant craignent ainsi que La Réunion soit à nouveau confinée.

 

Reprise massive de l’activité


Les Réunionnais sont positifs quant à l’idée de reprendre le travail, particulièrement ceux dont l’activité était suspendue durant le confinement. 86% des travailleurs reprendront leur activité, dont 1 sur 4 sera en télétravail.
 

Si les parents reprendront le travail, la reprise de l’école pour les enfants s’avère en revanche moins évidente. 75% des parents d’enfants de primaire ou du collège n’ont en effet pas l’intention d’amener leurs enfants à l’école.
 

Pour ces parents, la situation pourrait être plus difficile. Excepté pour ceux en télétravail, concilier travail et enfant s’annonce donc compliqué à gérer.

 

Enfin retrouver ses proches


Voir ses proches, se balader ou encore sortir à sa guise ont particulièrement manqué aux Réunionnais durant ces 55 jours de confinement.

70% des personnes interrogées jugent en effet inutile la fermeture des sentiers durant cette période. Concernant la fermeture des plages, les avis sont en revanche plus partagés, soit 1 sur 2 contre.
 
 

Un déconfinement, deux Réunion


Si les Réunionnais ont conscience que la sortie du confinement n’est pas un retour à la normale, elle représente un mieux pour beaucoup. Pour certains, elle reste une phase compliquée, notamment pour ceux qui devront concilier travail et enfants.

De fait, deux sentiments dominent: une moitié des Réunionnais manifeste l’envie de sortir tandis que l’autre reste anxieuse. La question des vacances ne se pose pas encore, mais pourrait se faire ressentir plus fortement d’ici quelques temps.