Déconfinement : respect des règles et écoute, les forces de l’ordre présentes sur le terrain

sécurité
coronavirus déconfinement police masque bus gare routière Saint-Denis 110520
©Police nationale de La Réunion
Liberté de circuler, mais dans les règles. Si les attestations dérogatoires de déplacement ne sont plus nécessaires pour circuler hors de son domicile, certaines consignes doivent être respectées. Les effectifs de police ont été renforcés.
Présents lors du confinement, les forces de l’ordre poursuivent les opérations de contrôle après le déconfinement. Les effectifs déployés sur le terrain sont même renforcés, le nombre de personnes présentes dans les rues ayant augmenté.

Ils veillent à faire respecter les nouvelles règles de l’après-confinement. L’application de gestes barrières ou encore la distanciation sociale en sont les bases, sans oublier le port du masque dans les transports publics.
  

Le masque obligatoire dans les transports publics


Ce lundi, premier jour de déconfinement, les forces de police se sont prioritairement concentrées sur les transports en commun. Les premiers jours sont consacrés à la pédagogie, mais après l’absence de masque dans les bus pourra être sanctionnée par une amende de 135 euros.

Sur 85 000 usagers habituellement, 10 000 ont repris le bus à Saint-Denis pour le premier jour de sortie du confinement. Les précisions d’Indranie Pétiaye et Willy Thévenin.
 
©Réunion la 1ère

 

Présence et écoute renforcées


Dans la période du confinement, près de 310 000 personnes ont été contrôlées, soit plus d’un Réunionnais sur trois. 13 800 infractions ont été relevées, cela représente moins de 5% des contrôlés.

Pour Jean-François Lebon, la bonne application des restrictions de déplacement a permis au personnel hospitaliers et de soins de pratiquer dans les meilleures conditions leur travail. Dans le cadre du déconfinement, les forces de police ont été réajustées à la hausse pour poursuivre dans ce sens, a indiqué le commissaire Jean-François Lebon, directeur départemental de la Sécurité publique de La Réunion.

Il précise que les policiers seront également présents dans leur accueil, notamment auprès des personnes victimes de violences intrafamiliales ou les personnes âgées.