publicité

Dengue : l’activité épidémique se maintient à un niveau élevé

La dengue continue de sévir dans l'île. 1322 nouveaux cas ont été confirmés durant la dernière semaine d'avril, portant à 16 000 le nombre de personnes atteintes depuis le début de l'épidémie. A la veille des vacances scolaires, la préfecture lance une nouvelle campagne de sensibilisation.

© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le , mis à jour le
L’activité épidémique de dengue se maintient à un niveau élevé. Du 22 au 28 avril, 1 322 cas de dengue ont été confirmés. Pour limiter l’ampleur de l’épidémie, les équipes de la lutte anti-vectorielle continuent d’intervenir jour et nuit dans les quartiers où des cas de dengue sont signalés. Plus de 200 agents de terrain sont mobilisés (ARS, SDIS, renforts nationaux de sécurité civile).

Dans ce contexte, une nouvelle campagne de communication est lancée : « Tous concernés, agissons ! ». Cette campagne vise à interpeller les Réunionnais sur les risques liés à cette épidémie de dengue et à les inciter à se protéger.

Durant cette période de vacances scolaires, la préfecture et l’ARS Océan Indien rappellent à la population l’importance d’utiliser des répulsifs cutanés lors d’activités en extérieur, et notamment dans l’Ouest et le Sud où le virus de la dengue circule activement.
 

Situation épidémiologique au 7 mai 2019

(données de la Cire OI, Santé Publique France)
Plus de 1 300 cas confirmés sont actuellement dénombrés chaque semaine, portant à plus de 9 200 le nombre de cas confirmés rapportés depuis le début de l’année. Il s’agit là des personnes pour lesquelles une analyse biologique a confirmé la maladie. Les estimations du nombre de cas ayant présenté des symptômes de la maladie et ayant consulté un médecin (que des analyses aient été réalisées ou pas) se situent plutôt aux alentours de 3 500 cas par semaine, soit plus de 24 000 depuis le début de l’année.

Les foyers historiques du Sud (Saint-Louis, Etang-Salé, Les Avirons, Saint-Joseph, Petite-Ile) sont toujours très actifs et les cas signalés dans l’Ouest augmentent, et particulièrement sur la commune de Saint-Paul où le nombre de cas déclarés a doublé ces deux dernières semaines.

A l’Est, la commune de Saint-André connait une recrudescence du nombre de cas, avec 25 cas déclarés en 2 semaines.

Les foyers émergents sont situés dans :
  • Le Nord : Sainte Clotilde, Saint Denis, Sainte-Marie et Sainte Suzanne
  • L’Est : Saint-André, Sainte-Rose, Bras-Panon et Saint-Benoît
  • Le Sud : La Plaine des Cafres, Cilaos, Entre Deux et Saint-Philippe
  • L’Ouest : Saint-Leu, Piton-Saint-Leu, La Chaloupe, Bernica, Saint-Gilles-Les-Hauts, Saint-Gilles-Les-Bains, Le Guillaume, Bellemène/Saint-Paul, Saint-Paul Bois-de-Nèfles, Le Port et La Possession

Les chiffres depuis le début de l'épidémie

  • Plus de 16 000 cas autochtones confirmés (dont plus de 9 200 cas depuis le 01/01/2019)
  • 442 hospitalisations (dont 286 hospitalisations depuis le 01/01/2019)
  • 1 768 passages aux urgences (dont 1 293 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)
  • Près de 50 000 cas cliniquement évocateurs (dont plus de 24 000 cas depuis le 01/01/2019)
  • 14 décès, dont 7 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019 : 8 décès, dont 4 directement liés à la dengue).

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play