réunion
info locale

Le département veut former un millier de jeunes pour s'occuper de nos gramouns

politique
gramouns
(Photo d'illustration) ©Imaz Press
Le Conseil départemental de La Réunion veut former un millier de jeunes pour s'occuper de nos gramouns. Il a signé, ce jeudi 19 décembre, une convention de coopération avec la Fédération Française de Services à la Personne et de Proximité. Explications.
Mille jeunes formés pour s'occuper de nos gramouns : c'est l'objectif du Conseil Départemental. Le président, Cyrille Melchior, a signé ce jeudi 18 décembre, une convention de coopération avec la FEDESAP, la Fédération Française de Services à la Personne et de Proximité. Son président Amir Reza-Tofighi s'est déplacé à La Réunion.
 

Un CFA "métiers des services à la personne"

Grâce à l'apprentissage la collectivité veut développer la filière pour répondre aux besoins croissants des personnes âgées qui souhaitent vieillir à leur domicile. Pour cela, un CFA "métiers des services à la personne" sera créé. L'objectif est de former un millier de jeunes d'ici trois ans pour intégrer les métiers d'aides à la personne "qui réclament de plus en plus de compétences", remarque le président du Département.
 

Une population vieillissante

"La population de La Réunion est vieillissante et nous aurons bientôt plus de gramouns, poursuit Cyrille Melchior. Il est nécessaire de mettre en place des formations pour celles et ceux qui sont au chômage et qui nous pourrons remettre dans le circuit de l'insertion".

La formation durera un an. Trente personnes seront formées en même temps. Le CFA accueillera aussi des profils variés. Les personnes qui s'occupent déjà d'un membre âgé de leur famille et qui veulent acquérir une qualification professionnelle, pourront suivre le cursus. Ainsi, ils apporteront de meilleurs soins encore à la personne âgée dont ils ont la responsabilité.
 

"Bien vieillir à domicile"

Ce jeudi, le président de la Fédération Française de Services à la Personne et de Proximité a signé cette convention. Notre île est le deuxième département en France à faire une telle démarche. "Ces métiers de service à la personne répondent à un enjeu démographique, affirme Amir Reza-Tofighi, président de la Fédération française de services à la personne et de proximité. Les Français veulent vieillir à domicile et ses métiers leur permettront de bien vieillir à domicile".

Cette convention fait partie du "plan senior" du département qui a aussi d'autres ambitions. La collectivité envisage notamment d'augmenter la subvention pour ceux qui souhaitent investir dans des maisons d'accueillants familiaux.
 
Publicité