Rassemblés devant l'aéroport, des manifestants demandent plus de contrôles des voyageurs, avant une fermeture totale de Gillot

manifestation
Des manifestants devant l’aéroport de Gillot pour demander plus de contrôles des voyageurs.
Des manifestants devant l’aéroport de Gillot pour demander plus de contrôles des voyageurs. ©Imaz Press

Des manifestants sont rassemblés, ce lundi 15 février, sur le rond-point d’entrée de l’aéroport de Gillot à Saint-Denis. Pour protéger l’île du Covid-19, ils demandent le renforcement des contrôles des voyageurs à l’arrivée, avant une fermeture de l’aéroport.

Une quarantaine de manifestants se sont rassemblés ce lundi 15 février sur le rond-point d’entrée de l’aéroport de Gillot à Saint-Denis. Ce matin, ils ont installés un barrage filtrant. Un important dispositif de sécurité était déployé sur place. Les gendarmes mobiles ont été mobilisés.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Des manifestants mobilisés devant l’aéroport pour demander davantage de contrôles des passagers

 

Renforcer les contrôles des motifs impérieux

Face à la dégradation de la situation sanitaire dans l’île et la propagation du coronavirus, les manifestants demandent le renforcement des contrôles à l’arrivée des voyageurs, avant une fermeture totale de l’aéroport. Dans un premier temps, ils veulent que les motifs impérieux soient davantage vérifiés.

Des manifestants devant l’aéroport de Gillot pour demander plus de contrôles des voyageurs
Des manifestants devant l’aéroport de Gillot pour demander plus de contrôles des voyageurs. ©Florence Bouchou

 

Une septaine plus stricte

Les manifestants demandent aussi une septaine plus stricte pour les voyageurs arrivant dans l’île et que cette septaine soit faite dans un hôtel aux frais des passagers. Selon eux, les gens ne respectent pas la septaine, qui serait le "seul moyen de protéger l’île du coronavirus et de ses variants". Trois avions en provenance de la métropole ont atterri à l’aéroport de Gillot ce matin.

Avant une fermeture totale de l'aéroport 

Les manifestants se revendiquent du collectif "La Réunion", ils estiment qu’il faut mettre en place ces mesures avant la fermeture totale de l’aéroport. Selon eux, c’est la seule manière de "ne pas finir confinés" car "le reconfinement est comme une épée Damoclès au dessus de la tête des Réunionnais". "On voit très bien que les chiffres ne font qu’augmenter, remarque un manifestant. Il faut dissuader les gens de venir".

Les manifestants dénoncent plus largement "la perte de liberté à La Réunion", avec la mise du couvre-feu dans quatre communes, mais aussi le port du masque rendu obligatoire dans les lieux publics. Le virus et ses variants sont arrivés dans l'île par l'aéroport, et selon eux, "cette porte à La Réunion doit fermée, tout comme le Port", ajoute l'un d'eux.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live