"Des propos indignes d'un Président", des Réunionnais bouche bée suite aux déclarations d'Emmanuel Macron

politique
Emmanuel Macron 221219
©LUDOVIC MARIN / AFP
Dans un entretien au journal le Parisien publié mardi, Emmanuel Macron ne mâche pas ses mots contre les non-vaccinés. "J’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout." De nombreux Réunionnais n'en reviennent pas.

C'est une déclaration qui fait couler beaucoup d'encre dans l'hexagone tout comme à La Réunion. Des propos jugés "indignes de la fonction de chef de l'Etat". Dans un entretien avec des lecteurs du Parisien, publié mardi 4 janvier, Emmanuel Macron pointe du doigt la « toute petite minorité qui est réfractaire » à la vaccination contre le Covid-19 :

"Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie"

De nombreux Réunionnais n'en reviennent pas. Certains d'entre eux trouvent ces propos "insultants"et d'autres parlent de "provocation". 

Toutes leurs réactions dans ce reportage d'Olivier Murat et Jacques Payet.

Les propos d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés font polémique

 

Depuis Paris, la Député de La Réunion Karine Lebon ne décolère pas et trouve "honteux" et "inacceptables" les propos du Président de la République. Elle a également été choquée par d'autres extraits de cet entretien lorsqu'Emmanuel Macron déclare que :

"Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen".

Pour la Député réunionnaise, "après la déchéance de nationalité, il invente un nouveau concept de déchéance de citoyenneté" 

Ci-dessous son intervention dans le JT de midi de ce mecredi 5 janvier. Elle est interrogée par Elyas Akhoun.

Karine Lebon, députée de La Réunion. Assemblée nationale : le pass dans l'impasse