Dysfonctionnement des numéros d’urgence : l’ambulance arrive trois heures après le premier appel

faits divers
Victime panne dysfonctionnement numéros d'urgence Ti Roger Roger Babet Saint-Philippe
Roger Babet, dit Ti Roger ©LP

Sur les deux décès intervenus à La Réunion lors de la panne des numéros d’urgence, un serait lié au dysfonctionnement. L’homme décédé a fait un arrêt cardiorespiratoire. Sa compagne n’a pu joindre les secours pendant de longues minutes. Elle témoigne.

C’est un drame qui s’est déroulé mercredi 2 juin au soir à Saint-Philippe. Suite aux difficultés respiratoires de son mari, une femme tente de contacter les pompiers sans succès, puis le centre 15. Pendant près de longues minutes, ses appels n’aboutiront pas.

Trois heures d’attente

Mon mari avait un peu d’essoufflement comme d’habitude ", explique Marie-Josiane. Dans ce cas-là, elle appelle systématiquement les urgences. Ses appels n’ont cette fois pas abouti.

C’est finalement une amie qui parviendra à joindre les secours, qui déclencheront immédiatement une ambulance du SMUR. L’ambulance arrivera vers 20h30, soit 3 heures après le premier appel, selon sa compagne Marie-Josiane.

Il était en effet 17h30 quand Roger Babet s’est senti mal, alors qu’il se trouvait chez lui avec sa compagne.

Dysfonctionnement des numéros d'urgence : la compagne de Roger Babet témoigne

 

" Absence de contact du fait des problème de réseau "

Après enquête administrative, les autorités ont reconnu hier soir que " l’absence de contact direct entre la compagne et le SAMU du fait des problèmes de réseau n’aura pas permis de caractériser précisément la situation médicale de la victime avant l’engagement des secours ".

Surnommé "Ti Roger" dans le quartier du Tremblet à Saint-Philippe où il résidait, l’homme de 68 ans vivait avec Marie-Josiane depuis 32 ans et était le père de 3 enfants.