Education nationale : Pap Ndiaye en visite à La Réunion pour 3 jours, les attentes des syndicats

gouvernement
Pap Ndiaye, le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports
Pap Ndiaye, le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, est attendu à La Réunion ©Emmanuel Dunand / AFP
Le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse sera en visite à La Réunion pour 3 jours, à partir de demain, mardi 27 septembre. Un programme chargé l’attend, mais aucun échange avec les syndicats n’y figure. Pourtant ces derniers ont des propositions à lui faire.

Un peu plus d’un mois après la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale vient à la rencontre des élèves, du personnel éducatif et des acteurs de l’éducation à La Réunion.

Trois journées chargées

Pap Ndiaye débutera sa visite ministérielle par le collège de Montgaillard à Saint-Denis, où il rencontrera les élèves d’une classe ULIS, Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire, et leurs parents.

Plan anglais, dispositifs de lutte contre les inégalités à l’école seront aussi au programme du mardi 27 septembre. Le ministre se rendra également au lycée Marie Curie de Sainte-Anne pour évoquer la voie professionnelle, et les métiers de la santé et des soins à la personne.

Le lendemain, direction le Sud. Mercredi 28 septembre, le ministre de l’Education nationale se rendra à Bois d’Olive pour la signature de conventions de la cité éducative avec les maires de Saint-Louis, Le Tampon et Saint-Pierre. A Saint-Leu, il sera ensuite question d’éducation à l’environnement à l’Aire marine éducative. Enfin, Pap Ndiaye rencontrera une cinquantaine de jeunes, tirés au sort, pour un échange sur des sujets qui les préoccupent.

La troisième et dernière journée de visite du ministre débutera à Mafate, à l’école de Roche Plate pour la présentation du projet de rénovation de la structure. Pap Ndiaye inaugurera ensuite le collège de Roquefeuil. Enfin, une présentation de l’expérimentation de l’école plurilingue lui sera faite au collège Elie Wiesel à Sainte-Clotilde.  

Les syndicats souhaitent échanger

Un programme chargé, dans lequel n’apparaît cependant pas de temps d’échange avec les organisations syndicales. Les syndicats ont pourtant, eux aussi, des sujets à lui soumettre. Le système scolaire de La Réunion rencontre beaucoup de difficultés, indique Marie-Hélène Dor de la FSU.

Visite ministérielle itw Marie-Hélène Dor, de la FSU

Une intersyndicale souhaite ainsi évoquer avec le ministre les questions de postes, des emplois, de l’inclusion, de la voie professionnelle, de l’éducation prioritaire. Les syndicats ont de propositions à faire sur l’ensemble de ces sujets.