publicité

Education nationale : les syndicats mobilisés contre la loi Blanquer

Huit syndicats enseignants se sont mobilisés ce samedi matin devant la préfecture à Saint-Denis et sur le campus de l’Université au Tampon. Le mot d’ordre : l’abandon du projet de loi " Pour une école de la confiance ".
 

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le
En intersyndicale, FSU, UNSA, Sgen, Snalc, Sne, CFTC et Saiper, les enseignants se sont rassemblés devant la préfecture de Saint-Denis, mais aussi devant l’amphi 300 de l’Université au Tampon. Dans le chef-lieu, les syndicats ont tenu à informer le public, en distribuant des tracts, de ce qu’ils considèrent être le démantèlement du service public.

Reportage de Marie-Ange Frassati et Willy Thévenin.
Saint-Denis : mobilisation des syndicats contre la loi Blanquer

Dans le Sud, la manifestation ne s’est en revanche pas déroulée comme prévue. Les organisations syndicales n’ont  pu avoir accès au local où elles souhaitaient se rassembler.

Reportage de Frédéric Hoarau et Laurent Josse.
Le Tampon : mobilisation des syndicats contre la loi Blanquer
 

Mobilisation nationale

Les syndicats relaient l’appel national lancé contre le projet de loi du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, " Pour une école de la confiance ". Ils dénoncent ainsi un projet qui "tourne le dos à l’ambition de réussite de tous les élèves, à l’exigence d’élévation du niveau de qualification" et qui "s’inscrit dans la logique du tri social" qu’ils estiment avoir été instaurée pour l’enseignement supérieur.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
Un projet qui fait suite à Parcoursup, à la réforme du lycée, du bac, de la voie professionnelle, aux suppressions de postes, ajoutent les syndicats. Une manifestation unitaire est prévue ce samedi 30 mars à Paris à 14h. Les syndicats souhaitent en faire une "puissante journée de mobilisation pour le service public d’éducation", qui s’ajoutera aux autres mobilisations de ces derniers jours.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
Les organisations syndicales exigent l’abandon de la loi Blanquer telle qu’elle a été votée en première lecture à l’Assemblée Nationale. La loi " Pour l’école de la confiance " sera examinée par les sénateurs le 15 mai prochain. Elles souhaitent agir tout au long du processus parlementaire.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play