Emploi et pass sanitaire : l'intersyndicale demande au Préfet une adaptation locale

social
L'intersyndicale interprofessionnelle a rencontré le Préfet
L'intersyndicale interprofessionnelle a rencontré le Préfet ©Imaz Press
Après un entretien avec le Secrétaire Général pour les Affaires Régionales la semaine dernière, l'intersyndicale interprofessionnelle a rencontré le Préfet ce mardi 24 août. Au menu des discussions : la crise sanitaire et sociale. Jacques Billant a rappelé qu'il était là pour faire respecter la loi.

La rencontre aura duré deux heures et demi. Ce mardi 24 août, une première réunion bilatérale sur l'emploi et le pass sanitaire, a eu lieu en préfecture entre Jacques Billant et les différents syndicats (CFDT, CGC, CGTR, FSU, SAIPER, SOLIDAIRES, UNSA), réunis en intersyndicale. Les syndicats ont une fois de plus fait entendre leurs craintes face à la mise en place de la loi sur le pass sanitaire.

Le reportage de Réunion la 1ère.

Passe sanitaire : les syndicats réclament une adaptation locale ©Réunion la 1ère

Remonter les revendications au Gouvernement

"Nous sommes dans une situation exceptionnelle à La Réunion, il faut adapter la loi !", explique Pascal Valiamin, le porte-parole de l'intersyndicale, à la sortie de cette première réunion avec le Préfet. Mais ce dernier leur a rappelé qu'il était là pour faire appliquer la loi et qu'il n'était pas question d'assouplissement. "Jacques Billant nous a écouté. Et il nous a fait comprendre qu'il n'a pas la main sur tous les sujets, poursuit Pascal Valiamin, mais il peut remonter au gouvernement nos revendications."

 

Une adaption réunionnaise des mesures

L'intersyndicale espère une adaptation locale des mesures nationales sur la gestion de la crise sanitaire, notamment en ce qui concerne le pass sanitaire. " Par exemple, le pass sanitaire n'est pas obligatoire en EPS pour les enfants, précise Pascal Valiamin, mais pour s'inscrire à un club de sport, si !" Il existe également le risque de suspension de salaire pour les non-vaccinés, et même de licenciement. "On doit être certains patrons ne profitent pas de cette période pour licencier et avoir des aides", poursuit Jacques Bughon, autre porte-parole de l'intersyndicale.

 

Journée de mobilisation le 31 août

Face à ce contexte particulier, les syndicats continuent de réclamer une adaptation de la loi sur le pass sanitaire a la Réunion. Une nouvelle réunion avec le Préfet est prévue d'ici un mois. En parallèle, la CGTR Santé appelle le 31 août prochain à une mobilisation des salariés devant l’ARS pour dénoncer cette loi.