Emploi : des mesures pour favoriser l’insertion dans les quartiers prioritaires

emploi
Pôle emploi
©D.R
Pour relancer l’insertion des personnes éloignées de l’emploi, l’Etat renforce et élargit le dispositif des emplois francs. Des emplois aidés, réservés aux personnes résidant dans les quartiers prioritaires. 426 contrats ont été signés dans l’ile à ce jour.
Favoriser l’emploi local dans les quartiers prioritaires. Dans le cadre de la relance de l’économie post-Covid, l’Etat renforce les dispositifs d’aide à l’emploi. Outre les jeunes, les personnes éloignées de l’emploi devraient aussi bénéficier d’un coup de pouce.

A La Réunion, le plan Pétrel a été révisé  et actualisé en ce sens. Davantage de personnes vont ainsi pouvoir prétendre aux emplois francs.
 


Qu’est-ce qu’un emploi franc ?


Ce dispositif permet à un employeur d’être aidé lorsqu’il embauche un habitant résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.
 
carte quartiers prioritaires emplois francs 240720
©SIG ville / gouvernement

L’aide est accordée pour un emploi à temps plein, à raison de 5 000 euros par an, pendant 3 ans pour un CDI ou de 2 500 euros par an, pendant 2 ans pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois. Pour une durée de travail hebdomadaire inférieure à un temps plein, elle sera calculée en fonction du nombre d’heures effectuées.

Pour bénéficier de la prime Emploi franc, un employeur devait jusque-là embaucher un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale résidant dans un quartier prioritaire. Désormais, le dispositif est élargi à d’autres bénéficiaires.

A noter, les établissements publics, sociétés d’économie mixte ou un particulier employeur ne peuvent pas bénéficier de ce dispositif.

 

Dispositif élargi à davantage de personnes


L’arrêté du 20 juillet 2020 permet en effet d’élargir le dispositif des emplois francs à de nouveaux bénéficiaires. Ainsi, des personnes issues d’autres parcours d’insertion pourront désormais y prétendre, à savoir ceux ayant bénéficié de formations diplômantes ou certifiantes pour les personnes ayant une reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés, RQTH.

Sont également concernées, les personnes ayant bénéficié de contrats en alternance, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation, pour les personnes ayant une RQTH, ou encore les bénéficiaires de contrat Gadiamb et de contrat Boussole. Ces deux derniers dispositifs sont accompagnés par ‘Etat dans le cadre du Plan Pétrel.

Le contrat Gadiamb est un contrat de professionnalisation de 6 mois pour les jeunes de moins de 26 ans, éloignés de l’emploi et sans qualification ni expérience significative. La formation de la personne est réalisée en interne par des formateurs issus de l’entreprise. Elle bénéficie de l’accompagnement d’un tuteur métier et d’un tuteur de vie.

Le contrat Boussole est aussi un contrat de professionnalisation destiné aux publics prioritaires également. Ainsi, il s’agit d’un CDD à temps plein de 6 mois, incluant une action de professionnalisation dispensée par un organisme de formation. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans sans diplôme technologique ou professionnel, aux demandeurs d’emploi incrits à Pole Emploi depuis plus d’un an, aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS et de l’AAH, mais aussi aux demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.

A ce jour, 426 emplois francs ont été signés à La Réunion, dont 43 en faveur des publics en parcours d’insertion.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live