publicité

Emplois : 53 postes de surveillants de prison, priorités aux réunionnais de l'hexagone.

L’administration pénitentiaire a décidé d’ouvrir 53 postes de surveillants dans les prisons réunionnaises.

© Michelle Ozoux (Réunion1ère)
© Michelle Ozoux (Réunion1ère)
  • Par Rahabia Issa
  • Publié le

L’administration pénitentiaire a décidé d’ouvrir 53 postes de surveillants de prison en lien avec les nombreux départs en retraite d’agents et de manque de personnels dans les établissements. 
Ce sont des postes qui seront lancés dans le cadre de la commission administrative paritaire de mobilité prévue en septembre prochain.

Une bonne nouvelle pour le député David Lorion, qui dans une lettre écrite au Ministère de la Justice, avec son collègue Jean-Hugues Ratenon, fait part de ses inquiétudes sur le déficit de personnels dans les trois prisons du département. 

Communiqué de David Lorion

Constatant qu’aucune amélioration de la situation ne s’était produite depuis notre venue, nous avons interpellé, par courrier, le 18 juin dernier, la Ministre de la Justice sur la détérioration de la situation des agents concernés.

En écho aux inquiétudes exprimées à nouveau par le personnel carcéral de l’île, nous attirions tout particulièrement l’attention de la Ministre sur le déficit local de postes de surveillants lié à de nombreux départs en retraite et à un manque structurel d’agents.
Je me félicite d’apprendre aujourd’hui que l’Administration ait décidé d’ouvrir 53 postes pour la commission administrative paritaire de mobilité prévue en septembre prochain. C’est une bonne nouvelle.

Les syndicats saluent également cette décision, même s’il ne s’agit pas véritablement de renforts, selon Alexandre Vissouvanadin, secretaire général UFAP/UNSA Justice Réunion-Mayotte interrogé par Antoine Garnier.

De nouveaux postes pour les surveillants de prison





 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play