Entreprises : il faut utiliser davantage les dispositifs en place

économie
CCIR patrons
©Réunion 1ère
Le préfet de la Réunion et le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie ont convié ce jeudi 17 mars, des entrepreneurs locaux pour les informer et inciter à avoir davantage recours aux dispositifs d’accompagnement de l’Etat  en faveur des entreprises.
300 chefs d’entreprises étaient réunis ce jeudi 17 mars à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion pour écouter le préfet, Dominique Sorain. Le représentant de l’Etat a ainsi tenu à organiser une réunion d’information pour rappeler aux patrons réunionnais que des dispositifs d’aide et d’accompagnement des entreprises existaient. Certains même, spécifiques à l’ile.
 
Méconnaissance
 
Des dispositifs jugés « essentiels » mais « sous-exploités », selon le préfet, qui aimerait ainsi les voir davantage utilisés, d’où cette rencontre d’information. A La Réunion, près de 422 millions d’euros sont consacrés à des dépenses d’intervention dans l’économie et 288 millions d’euros à la défiscalisation. Des moyens, qui permettent d’offrir des dispositifs renforcés, pour compenser notamment l’éloignement et l’insularité.
 
Des dispositifs spécifiques
 
Ainsi, le CICE, destiné à toutes les entreprises déclarant au moins un salarié, bénéficie d’un taux majoré pour favoriser la compétitivité des entreprises locales, explique Dominique Sorain. Il s’agit en fait de leur octroyer un crédit d’impôt de 9% sur les bénéfices. En 2015, 98 millions d’euros ont ainsi été versés à plus de 11 500 entreprises.
D’autres mesures, aides financières, prêts à taux zéro, aide à l’embauche, étalement des dettes sociales et fiscales pour les entreprises en difficulté, sont autant de moyens sur lesquels l’Etat à tenu à communiquer.
 
Aller plus loin
 
Si en 2015, la croissance des entreprises réunionnaises a atteint 3%, permettant de retrouver à peut près le niveau d’avant la crise, les efforts doivent se poursuivre selon Dominique Sorain. Une vision partagée par le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion, Ibrahim Patel. Il propose ainsi que l’ile devienne une terre d’expérimentation en zone franche globale pour permettre de renforcer la création d’activité, l’attractivité et le nombre d’emplois. En 2015, 4 500 emplois ont été créés à La Réunion.
 
 
En images avec Pierre Gault, Jean-Claude Toihir et Philippe Vaitilingom : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live