L'épidémie de dengue s'intensifie à La Réunion avec 218 nouveaux cas confirmés

dengue
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion.
Opération de démoustication dans l'Ouest de l'île pour lutter contre l'épidémie de dengue à La Réunion. ©Imaz Press
L'épidémie de dengue se poursuit à La Réunion avec une augmentation du nombre de cas. Du 23 février au 1er mars 2020, 218 cas de dengue ont été confirmés, essentiellement concentré dans le sud de l’île, et notamment à Saint-Louis.
La circulation du virus de la dengue s'accélère à La Réunion et l'épidémie s'intensifie avec une augmentation du nombre de cas. Du 23 février au 1er mars 2020, 218 cas de dengue ont été confirmés, essentiellement concentré dans le sud de l’île.
 

70% des cas dans le Sud

Sur les deux dernières semaines, 403 cas ont été confirmés dans 21 communes. Près de la moitié des malades recensés par le dispositif de surveillance résident à Saint-Louis. Le Sud regroupe 70 % du total des cas, notamment à Saint-Louis, l'Entre-Deux, Saint-Pierre et Saint-Philippe. 17 % des cas se situent dans l'Ouest, à Saint-Paul. D'autres cas ont été signalés à Saint-André et Sainte-Marie. Des cas dispersés sont également recensés à l’Etang Salé, Le Tampon, Saint-Joseph, Les Avirons, Saint-Denis, Sainte-Suzanne, Saint-Benoît, Bras Panon, Trois-Bassins, Saint-Leu, Le Port, La Possession.

Dans un communiqué, la préfecture de La Réunion indique que "le nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations sont également en augmentation".
 

Les bons gestes

Les autorités rappellent que "dans ce contexte de début d’épidémie, la participation active des Réunionnais est essentielle dans la mise en œuvre des mesures de prévention, pour limiter l’extension du virus". La préfecture de La Réunion et l’Agence Régionale de Santé "rappellent à la population l’importance de se protéger des piqûres de moustiques et de continuer à se protéger même malade pour ne pas contaminer son entourage (répulsifs, diffuseurs, vêtements couvrants, moustiquaires)".

Ces mesures de protection s’appliquent également aux personnes ayant contracté la dengue antérieurement. Avec plusieurs types de dengue présents sur le territoire, ces personnes pourront à nouveau être infectées en 2020.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live