Eruption du Piton de la Fournaise : l’activité confinée en tunnel est difficilement visible pour les randonneurs

catastrophes naturelles
Photos du Volcan depuis Foc Foc et le Piton de Bert
Observation de l'éruption depuis le Piton de Bert, le dimanche 26 décembre. ©Loïs Mussard
Et si cette dernière éruption de l’année 2021 durait plus d’un mois. Selon l’OPVF, l’hypothèse est statistiquement probable. Pour l’heure, son observation est rendue difficile par la météo et l’activité en tunnel.

9ème jour d’éruption pour le Piton de la Fournaise. Débutée le mercredi 22 décembre à 3h30,  l’éruption se poursuit à un rythme " tranquille ", indique Aline Peltier, la directrice de l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.

Activité en tunnel et fermeture du cône éruptif

Depuis le 2ème jour, un cône est bien formé, et bien fermé maintenant, explique-t-elle ce jeudi 30 décembre à la mi-journée. L’activité des fontaines de lave y est d’ailleurs confinée, et se fait désormais majoritairement en tunnel de lave.

Cette activité est donc plus difficilement visible pour les personnes qui se rendraient au Piton de Bert, prévient Aline Peltier.

Une météo dégradée depuis plusieurs jours

Une activité qui se poursuit tout de même, malgré une météo capricieuse également, qui n’a d’ailleurs pas permis aux scientifiques non plus de réaliser des observations de l’éruption. Impossible donc de déterminer avec exactitude où se situe le front de coulée, par exemple.

Les conditions météorologiques sont très dégradées, mais lors des dernières observations, le front de coulée ne s’était déplacé que " très lentement ", indique Aline Peltier, car les débits de lave sont faibles.

Une surveillance à distance pour l’OVPF

Faute de reconnaissance sur site, les scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise peuvent tout de même se fier à leurs appareils de mesure.

 

Vers une éruption de plus d’un mois ?

S’il n’est pas possible de prédire la durée de l’éruption, la directrice de l’OPVF confirme qu’une quantité importante de magma s’est accumulée dans le réservoir au cours des 7 derniers mois. Reste à savoir s’il va sortir en une seule éruption ou en plusieurs " petites éruptions ", selon Aline Peltier.

Statistiquement dans ce secteur-là, quand les éruptions passent le cap des 24 heures, en général elles durent un peu plus d’un mois, confie la directrice de l’Observatoire du Piton de la Fournaise. A voir désormais si cette éruption rentrera dans la statistique.