Mouvements de troupes et tirs à blanc : des militaires en exercice à l’Etang-Salé

sécurité etang-salé
Des militaires en exercice à l’Etang-Salé.
Des militaires en exercice à l’Etang-Salé. ©CC1 Jimmy / 2e RPIMa
Jusqu'au mercredi 25 novembre, les militaires du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine sont en exercice dans la forêt de l’Etang-Salé, mais aussi sur la plage. Spectaculaires pour les habitants, ces entraînements en extérieur sont importants pour les soldats.
Si vous habitez l’Etang-Salé, vous avez surement aperçu de nombreux militaires et entendu des coups de feu dans le secteur. Depuis lundi 23 et jusqu'à ce mercredi 25 novembre, les parachutistes du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine sont en exercice dans la commune pour l'opération "Mascarin". 
 

Des commandos en mer et à terre

Différentes manœuvres ont lieu dans la forêt de l’Etang-Salé, mais aussi sur la plage. Infiltration de commandos par voie maritime, ou par assaut : il s'agit d'un exercice annuel grandeur nature. 

"L’objectif est de nous entraîner dans des conditions assez rudes, explique le colonel Geoffroy Rondet, chef de corps du 2e RPIMA. Nous mettons toutes nos capacités et nos moyens comme si nous devions intervenir sur le territoire national ou en Afrique Australe, pour aider nos ressortissants".

Intitulé "Field Training Exercice", cette opération permet d'entraîner les militaires à différents scénarios : "prises d'otages, évacuation de populations ou encore évolution en zones hostiles". Toutes ces mises en situations sont conçues pour être au plus proche de la réalité. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
Exercice Mascarin : Tirs "à blanc" et mouvements de troupes dans le Sud
 

Des tirs à blanc

Cet exercice va se poursuivre dans les prochains jours, avec des "mouvements de troupes, de véhicules et des tirs à blanc". "L’exercice a été préparé en liaison avec la commune et l’ONF. La population a été prévenue et des hommes assurent la sécurité des manœuvres", rassure le colonel Geoffroy Rondet.
 

S’entraîner en extérieur

Pour ces militaires, il est "important de pouvoir s’entraîner à l’extérieur et pas seulement sur leurs camps". "Les soldats doivent être capables d’intervenir sur n’importe quelle zone", rappelle le chef de corps du 2e RPIMA.

Ce régiment est basé à Pierrefonds, à Saint-Pierre, et est le seul régiment parachutiste d'Outre-mer qui soit projetable dans la zone sud de l'Océan Indien.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live