Fakir : le préfet demande la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

intempéries
Fakir impasse Grevillea 2
©Precilla Ethève
La forte tempête tropicale Fakir s’en est allée. L’alerte météorologique est désormais terminée, les vigilances levées. La préfecture dresse un premier bilan.
Située à 235 km au Sud-Est de La Réunion à 16h, la tempête Fakir s’éloigne à près de 37 km/h vers le Sud-Sud-Est. Les conditions sont désormais plus clémentes, la préfecture annonce donc la fin de l’alerte météorologique depuis 18h. Les vigilances vents forts, fortes pluies et forte houle sont ainsi levées.

En revanche, la vigilance crues de niveau jaune reste en vigueur pour la rivière Saint-Denis, la rivière Sainte-Suzanne, la rivière Saint-Jean, la rivière des Roches, la rivière des Marsouins, la rivière des Remparts, Ravine Blanche et Ravine Creuse.

2 morts sont à déplorer

Durant, et après, le passage de la forte tempête tropicale Fakir, les services de gendarmerie, de police, du SAMU et les pompiers ont réalisé plusieurs évacuations et secours à personnes liés aux inondations générées par les fortes précipitations.

Deux personnes, un jeune couple, sont décédées à l’Etang-Salé, ensevelies par une coulée de boue dans leur habitation.

Le réseau routier endommagé

Plusieurs axes routiers ont été coupés, inondés ou détériorés par la force des intempéries. Le préfet de La Réunion appelle donc chacun à faire preuve de la plus grande vigilance et à respecter les consignes de sécurité. Le franchissement des radiers submergés et des ravines et rivières en crue reste interdit.

42 000 foyers toujours privés d’électricité

A 16h, EDF avait pu rétablir le courant sur une bonne partie des secteurs impactés, mais 42 000 foyers restaient privés d’électricité.

Les réseaux d’eau potable sont eux aussi impactés. Il est ainsi recommandé de ne pas boire l’eau du robinet qui serait trouble et de la faire bouillir avant de la consommer ou d’utiliser de l’eau embouteillée.

A Salazie et Saint-André, des citernes ont été déployées dans les secteurs de la Route de Salazie, la Ruelle Bras de Songe, la Ruelle Bras Citronniers et la Ruelle Janac. La distribution en eau est interrompue suite à un éboulis sur la canalisation du captage de Citronniers.

Transports aériens perturbés

Du fait des mauvaises conditions météorologiques, le trafic aérien a été perturbé dans la matinée. Ainsi, des vols ont pu être annulés, retardés, reportés ou déroutés. Les passagers sont donc invités à se rapprocher de leurs compagnies aériennes.

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle demandée

Afin de permettre aux particuliers, aux entreprises, aux exploitants agricoles ou encore aux collectivités territoriales d’être dédommagés et de bénéficier du fonds de secours, le préfet de La Réunion a sollicité la mise en œuvre de la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle auprès des services du Premier ministre, du ministère de l’Intérieur et du ministère des Outre-mer.

Une évaluation globale des dégâts est pour cela nécessaire. Ainsi, Météo France et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières ont été saisis.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live