Fermeture de la pêche aux bichiques ce 1er mars pour une durée de six mois

pêche
La pêche aux bichiques à la Rivière Langevin, à Saint-Joseph
©Olivier Murat
Depuis le 1er janvier, une nouvelle réglementation pour la pêche des bichiques est en vigueur à La Réunion. Elle prévoit la fermeture de la pêche pendant six mois à compter de ce 1er mars.

La pêche aux bichiques est terminée pour six mois, à compter de ce mardi 1er mars. Jusqu'au 31 août prochain, il est interdit de pêcher, transporter, stocker et vendre des bichiques.

Des contrôles à venir

Cette nouvelle réglementation pour la pêche des bichiques à La Réunion a été actée au 1er janvier. La préfecture rappelle qu'elle doit "permettre la reconstitution des stocks et ainsi sauvegarder la biodiversité aquatique réunionnaise".  

Les autorités préviennent également que des contrôles auront lieu sur des cours d’eau de l’île "tout au long des six mois d’interdiction de pêche pour faire appliquer cette règle".  

Une amende de 22 500 €

Toute action de pêche en période de fermeture est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 22 500€. En cas d’infraction, le matériel de pêche et les captures seront confisqués. La pêche des bichiques reprendra le 1er septembre 2022.  

Les nouvelles règles

La réglementation prévoit notamment les mesures suivantes depuis le 1er janvier 2022 :

  • fermeture de la pêche pendant 6 mois de l’année ;
  • interdiction de la pêche de nuit pour les non-professionnels ; 
  • limitation des zones de pêche ; obligation du canal libre dans les rivières, tout le long des pêcheries ;
  • interdiction de la pêche en mer dans des zones définies sur les embouchures de 12 rivières à enjeu pour les bichiques (rive droite et rive gauche) ;
  • limitation et marquage des engins de pêche : maximum 1 filet de 40 m² en action de pêche en mer, 4 vouves pour les pêcheurs à pied professionnels, 2 vouves pour les pêcheurs de loisir en rivière ;
  • limitation des captures pour les pêcheurs de loisir : 3 kg/jour/pêcheur (pas de limitation de prises pour les pêcheurs professionnels) ;
  • suivi des populations de bichiques dès 2022 pour vérifier l’efficacité de ces mesures et ajuster ces règles au plus tard d’ici 3 ans selon l’évolution des stocks.