Pétards et feux d'artifices : vers la rupture de stock

fêtes de fin d'année
Vente pétards
©Réunion 1ère

Les pétards et feux d'artifices sont les incontournables de la fin d'année. Une fois les douze coups de minuit sonnés, le ciel se pare de mille et une couleurs le temps d'une poignée de secondes. Les ventes ont augmenté pour Noël et à l'approche du réveillon, certains craignent une rupture de stock

C'est une tradition fortement ancrée à La Réunion. Tous les ans, certains n'hésitent pas à investir des mille et des cents pour illuminer le ciel à l'occasion de la Saint-Sylvestre et du réveillon de Noël. 396 tirs à 400 euros, 434 tirs pour 800 euros,... Les Réunionnais sont définitivement adeptes des pétards et feux d'artifices.

(Re)voir le reportage de Réunion La 1ère :

petards et feux d'artifice VS

Crise sanitaire et importation

Cimme chaque année, les Réunionnais se sont rués sur ces marchandises pour les fêtes de Noël. Mais le réveillon 2020 ne sera peut-être pas aussi illuminé cette année. A cause de la crise sanitaire, les produits n'ont pas tous été acheminés jusqu'à La Réunion.

"J'avais commandé une trentaine de cartons supplémentaires que je n'ai pas eus", déplore ainsi Younouss Tahora, un commerçant dionysien. La faute à une probable rupture de stock. "Là, je n'en ai plus du tout depuis le 24 décembre. Parce que les fournisseurs n'ont pas pu nous livrer". explique-t-il.

Une tradition réglementée 

Cela fait trois ans que la vente de pétards et de feux d'artifices sur la voie publique est interdite. Seuls les magasins agrées ont le droit d'en vendre, et uniquement à des adultes. En revanche, la catégorie F1 qui présente un moindre risque est autorisé à la vente à des mineurs de plus de 12 ans. 

La manipulation des pétards et des feux d'artifices n'est pas sans danger. Les accidents sont en effets fréquents. Pour éviter toutes sortes de blessures ou brûlures, il est donc conseillé de lire attentivement le mode d'emploi et les précautions d'utilisation inscrites sur les emballages.

L'arrêté préfectoral du 7 janvier 2010 fixe le cadre, mais une tolérance s'applique à La Réunion à chaque fin d'année. 

Une attention particulière pour nos amis à quatre pattes 

Si les Réunionnais sont en admiration face à ces lumières. Les animaux, eux, sont rapidement effrayés par les détonations des pétards et feux d'artifices. Tous les ans, beaucoup de chiens apeurés se sauvent, et errent dans les rues. Certains se font même écraser. 

Il est donc recommandé à leurs propriétaires d'adopter les bons gestes, notamment en gardant leur animal dans un lieu à l'abri du bruit.