publicité

Football : Karim Attoumani rejoint le centre de formation de Montpellier

Il n’y a encore pas si longtemps, Karim Attoumani n’aimait pas le football. Il y a quelques jours, il a signé un contrat avec le Montpellier HSC. A 17 ans, le joueur rêve d’une carrière professionnelle.
 

© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
  • Annabelle Boyer
  • Publié le
Du quartier Fayard où il habite à St-André au Montpellier Hérault Sport Club, il y a bien des obstacles à franchir. Mais Karim Attoumani n’est pas du genre à se laisser impressionner. Du haut de son mètre quatre-vingt sept, c’est plutôt lui qui en impose. A 17 ans, le jeune homme s’apprête à toucher du doigt son rêve : celui de côtoyer l’élite du football.

Mais avant d’en arriver là, Karim Attoumani a du montrer ses prédispositions. Le football n’était d’ailleurs pas sa tasse de thé. C’est son père, éducateur sportif, qui est parvenu au fil des années à lui transmettre sa passion pour le ballon rond. C’est seulement à l’âge de 13 ans que le jeune homme commence à taper la balle et rejoint l’équipe de Deux-Rives à Ste-Suzanne. "Et là je me dis que je veux devenir footballeur professionnel", confie Karim.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
Il y restera quelques mois, passera ensuite par plusieurs clubs de Saint-André avant de poser ses crampons à l’OCSA Léopards, sous la houlette de Bertrand Cheftel en 2016. "J’ai tout de suite vu son potentiel", raconte son entraîneur. "A l’époque déjà je lui prédisais une équipe de première en régionale 1 ou un centre de formation", poursuit-il.

Très vite, le défenseur central se fait remarqué. En 2017, il fait partie des 16 meilleurs joueurs de la génération 2001-2002 sélectionnés par Jean-Sébastien Jaurès et les membres de la direction technique régionale pour les Jeux de la CJSOI. "A ce moment-là, je me suis dit que tout était possible", raconte Karim Attoumani. "J’ai promis à ma mère que je ramènerai la médaille d’or". C’est ce qu’il a fait puisque la sélection Réunion a remporté la compétition.
 
© Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère
De retour d’Afrique, Claude Barrabé, recruteur dans l’île pour le Montpellier HSC, lui propose de faire des essais avec le club dont il a lui-même porté le maillot. Tests non concluants à deux reprises. La troisième fois sera la bonne. Karim Attoumani s’envolera lundi soir pour le sud de la France, laissant derrière lui une maman triste et des sœurs néanmoins très fières qu’il puisse réaliser une partie de son rêve. La finalité étant de devenir footballeur professionnel et de jouer en Ligue 1.


Son portrait par Annabelle Boyer et Thomas Lemoullec.
Football : le portrait de Karim Attoumani

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play