Football : la reprise du championnat de Régionale 1 très incertaine

football
football sport ballon terrain pelouse
©RB/Imaz Press Réunion
Avec les nouvelles annonces du préfet de La Réunion, l’horizon ne semble pas se dégager pour le milieu sportif réunionnais. Certaines disciplines repoussent le début de leur saison, d’autres ont déjà commencé, comme le football, et cherchent donc des solutions.

La reconduite du confinement le week-end et le maintien du couvre-feu à 19h les samedi et dimanche décidés par le préfet de La Réunion pénalisent toujours le monde sportif. Plusieurs disciplines repoussent encore leur début de saison, c’est le cas pour le handball et le basket-ball.

Le football, qui a débuté en juillet, est toujours à l’arrêt. La ligue cherche des solutions avec les autorités pour une reprise rapide. Avec les nouvelles annonces, les clubs ne savent plus sur quel pied danser.

Arrêter les frais pour certains

Si la situation " fait mal " à la discipline, " la santé passe avant tout ", estime Zouber Atia, le président des Marsouins. Comme bon nombre de responsables de clubs de football, peinés par cette saison qui est encore bouleversée par la crise Covid, il comprend que la situation est difficile.

Pour ce président de club, la solution la plus simple serait de considérer comme une saison blanche. " Il vaut mieux arrêter les frais et reprendre l’année prochaine ", estime Zouber Atia.

Un point de vue partagé par Luçay Arayapin, le président de la Saint-Pierroise. Mais voilà, si les équipes ne jouent pas le championnat de Régionale 1, elles ne pourront pas participer à la coupe de France.

Terminer le championnat et jouer la Coupe de France pour d’autres

De leur côté, les techniciens ne veulent pas que tout s’arrête. Cédric Chamand, l’entraîneur adjoint des Cigognes, est favorable à une poursuite de la saison jusqu’à décembre pour éviter une saison blanche.

L’idée serait de terminer le championnat et ainsi de pouvoir jouer la Coupe de France. Reste que la Coupe de France est, elle aussi, dépendante de la situation sanitaire. Si une équipe ne peut pas honorer son match, pour cause de Covid, elle pourrait être éliminée d’office.

Cela s’est produit pour les Marsouins, et la Jeanne d’Arc pourrait connaître le même sort.

Tous les joueurs ne sont pas vaccinés

Pour Pascal Buteau, l’entraîneur de la Saint-Louisienne, rester sans jouer jusqu’à décembre s’annonce très compliqué. Si la reprise des matchs est espérée, leur programmation ne s’annonce pas évidente, d’autant que certaines équipes ont déjà plusieurs matchs de retard qu’il faudra caler dans le calendrier.  

Reste que de nombreux joueurs ne sont pas encore à jour de leur vaccination, le risque est aussi de perdre des effectifs dans les équipes.