Les forces de l’ordre mobilisées sur les routes et sur les plages ce week-end

société
Illustration plage gendarmes Covid-19
© Laura Philippon
En ce long week-end prolongé, les Réunionnais ne sont pas restés confinés. Sur les routes ou sur les plages, les forces de l’ordre étaient mobilisées. Les consignes de sécurité ont été rappelées, et des contraventions parfois dressées.
La police nationale l’avait annoncé, les contrôles ont été nombreux en ce week-end de l’Ascension sur les routes réunionnaises. Sur les plages, ce sont les gendarmes qui ont pu être croisés. Eux s’assuraient que l’interdiction de rester sur le sable soit respectée.
   

313 infractions routières commises ce week-end

Entre jeudi 21 et dimanche 24 mai, 57 opérations de sécurisation et de sécurité routière ont ainsi été menées par 289 fonctionnaires de police. 313 infractions ont ainsi été relevées, dont 27 délits. 4 délits relevés pour conduite sous l’emprise d’alcool, dont le taux était compris entre 0,64 et 0,97 mg/l d’air expiré, 12 pour défaut d’assurance, 9 pour défaut de permis de conduire et 2 pour refus d’obtempérer.

24 contraventions ont également été dressées pour excès de vitesse, 40 pour défaut de contrôle technique, 14 pour usage du téléphone au volant ou encore 8 pour défaut du port de la ceinture de sécurité.
 
Les gendarmes étaient également présents sur les routes. 72 infractions ont été relevées, 14 rétentions de permis effectuées, ainsi que 5 mises en fourrière et 1 refus d’obtempérer a été constaté.

Samedi matin, un automobiliste a été flashé à 181 km/h au lieu des 110 autorisés par les motocyclistes de la Bmo de Saint-Paul, entre Cambaie et Savanna en direction de Saint-Pierre. A Bras-Panon, un jeune conducteur verbalisé le 9 mai dernier pour excès de vitesse à 169 km/h au lieu des 100 autorisés, ayant entraîné 6 mois de suspension de permis et la mise en fourrière de son véhicule, a été contrôlé dans la nuit de samedi à dimanche au volant de la voiture d’un de ses copains.

 

Les plages de l’Ouest sous surveillance

En ce long week-end de l’Ascension, le soleil était au rendez-vous et les baigneurs également malgré le vent. Les gendarmes ont participé aux contrôles routiers mais ont aussi sillonné les plages de l’Ouest notamment pour rappeler les consignes de sécurité.
 
Illustration plage gendarmes Covid-19
© Laura Philippon
Si la baignade, les activités nautiques et la pratique du sport sur la plage sont autorisées, rester sur le sable ne l’est toujours pas dans ce contexte de crise sanitaire du coronavirus.

Une interdiction que les amateurs de bronzette sur la plage ont parfois du mal à respecter, chaque week-end les plages sont en effet bien fréquentées. L’amende en cas de non-respect s’élève tout de même à 135 euros.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live