Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint

pêche
Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint.
Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint. ©Réserve Marine de La Réunion
Il y avait la foule ce vendredi 1er octobre pour les demandes de carte de pêche, devant les locaux de la Réserve marine. En trois heures, le quota a été atteint. Il n’y a plus de demande de carte possible.

Sans surprise, les pêcheurs sont venus en nombre, ce vendredi 1er octobre, devant les locaux du GIP Réserve Nationale Marine de La Réunion. . Ils étaient déjà nombreux à patienter avant 6 heures du matin.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint. Reportage

 

Le quota des 800 demandes atteint

En trois heures à peine, le quota des 800 demandes de carte de pêche a été atteint. Il n’y en avait plus de disponible à 9 heures. Les dossiers sont acceptés dans l'ordre d'arrivée : premier arrivé, premier servi.

Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint.
Forte affluence à la Réserve marine pour les demandes de carte de pêche, le quota est atteint. ©Réserve Marine de La Réunion

 

Pour l’année 2022

Chaque année, les demandes de carte de pêche se font pour l'année suivante, soit 2022. Les demandeurs doivent être résidents d'une des communes attenantes au périmètre de la Réserve marine : Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu, Les Avirons, et l'Etang-Salé.

Plusieurs types de pêche

Du côté de la Réserve marine, les agents étaient mobilisés pour la réception des demandes de ces cartes. Elles sont indispensables pour la pêche traditionnelle à pied de loisir, autorisée dans certaines parties des lagons au sein de la réserve.

Sans ce précieux titre, délivré gratuitement, impossible de pêcher à la gaulette, de pratiquer la pêche aux zourites, ou encore aux capucins carêmes, sans être verbalisé.