Fracture numérique : des ordinateurs pour les familles les plus modestes

technologies
Fracture numérique distribution ordinateurs familles précaires Emmüs grand sud 080921
©Suzette Emma
Devenus indispensables pour la scolarité des enfants, les outils numériques le sont aussi pour les parents. Avec la crise sanitaire, la fracture numérique est devenue flagrante. Dans le Sud, 34 ordinateurs ont été distribués par Emmaüs.

Aujourd’hui de nombreuses démarches de la vie quotidienne passent par internet. La scolarité des enfants n’y échappe pas non plus. Se servir d’un ordinateur n’est pas à la portée de tout le monde, et encore faut-il en avoir un.

A La Réunion, un quart des foyers est pas ou mal connecté au monde numérique. Dans le Sud du département, Emmaüs Grand Sud a mené ce mercredi 8 septembre une action pour limiter la fracture numérique.

34 foyers désormais équipés

34 ordinateurs ont ainsi été distribués à des familles en situation précaire. Des familles de la Ravine des Cabris, de Pierrefonds ou encore de Bois d’Olives qui auront désormais accès à l’ensemble des outils numériques nécessaire, notamment pour le suivi de la scolarité des enfants.

Reportage de Réunion la 1ère.

©Réunion la 1ère

Indispensable pour la scolarité

Le numérique a pris une place bien plus importante dans le quotidien des élèves et des parents. Durant la crise sanitaire, certains parents ont dû se rendre tous les jours à l’école pour récupérer les devoirs à faire à la maison quand les autres les recevaient par mail.

L’Education nationale utilise également depuis quelques années un logiciel, baptisé "Pronote", pour échanger avec les parents. Disposer d’un ordinateur pour y avoir accès leur permet ainsi d’avoir un meilleur suivi de la scolarité de leurs enfants.

Lutter contre l’illectronisme

Le CCAS accompagnera les familles sur la mise en route et la bonne utilisation du matériel. Une opération que ses acteurs souhaiteraient renouveler prochainement à destination d’autres familles.

A La Réunion, une personne sur quatre serait en difficulté avec les ordinateurs. L’illettrisme numérique serait ainsi plus important dans le département qu’à l’échelle nationale.

Reste encore la question de l’accès à internet. Le prix des abonnements représente un coût non-négligeable dans un budget familial.