réunion
info locale

La fréquentation des hôtels en baisse à La Réunion

tourisme
A Grand-Anse, "Palm hotel and spa" (photo d'illustration).
A Grand-Anse, "Palm hotel and spa" (photo d'illustration). ©HAUSER Patrice / hemis.fr / hemis.fr / Hemis
Pour la première fois depuis trois ans, la fréquentation des hôtels est en baisse à La Réunion. Les petits hôtels, les hôtels hauts de gamme et ceux de l’Ouest sont les plus touchés. La clientèle réunionnaise se tourne davantage vers les locations saisonnières. Explications.
Au deuxième trimestre 2019, les hôtels totalisent 274 000 nuitées, selon une étude de l’Insee. La fréquentation recule de 4 % par rapport au deuxième trimestre 2018 et c’est la première baisse enregistrée de la fréquentation hôtelière à La Réunion depuis trois ans.

"La hausse de la fréquentation hôtelière en juin n’a pas permis de contrebalancer les baisses des mois d’avril et de mai", explique l’Insee. Pourtant, le nombre de touristes n’a pas diminué dans l’île. Selon l’Insee, c’est la clientèle réunionnaise qui se détourne des hôtels.
 

Les Réunionnais se détournent de l’hôtel

L’Insee note que "par rapport au deuxième trimestre 2018, la clientèle réunionnaise est en retrait dans les hôtels, contrairement à celle des autres départements français (- 14 % contre + 1 %)".

La clientèle française reste largement majoritaire avec 86 % des nuitées, malgré une baisse de la fréquentation de 5 %. "De leur côté, les nuitées étrangères restent stables. Les Allemands et les Sud-Africains représentent prés de la moitié de la clientèle étrangère hébergée dans les hôtels", ajoute l'Insee.

De son côté, la clientèle réunionnaise semble se tourner davantage vers des locations saisonnières, et notamment la plateforme "Air BnB".
 
Fréquentation hôtelière, chiffres de l'Insee
©Insee
 

Les hôtels de l’Ouest plus touchés

L’Insee remarque que "la fréquentation diminue fortement dans les hôtels non-classés (- 13 %) et dans les hôtels haut de gamme (- 8 %). Seuls les hôtels de 1 à 2 étoiles tirent leur épingle du jeu avec une fréquentation en hausse de 3 %". De plus, les hôtels de l’Ouest sont les plus touchés. "La fréquentation y recule de 6 % contre 4 % dans le Sud, et reste stable dans le Nord-est", détaille l’Insee.

Par ailleurs, le taux d’occupation des hôtels diminue de quatre points au deuxième trimestre 2019 par rapport à 2018 et atteint désormais 63 %.
 
Publicité