Gilets Jaunes : six manifestants de mars 2019 jugés pour entrave à la circulation

justice
Gilets Jaunes devant le tribunal oct 2019
©Willy Fontaine
Le 31 octobre 2019, les magistrats du tribunal correctionnel de Saint-Denis rendront leur décision concernant les six manifestants Gilets Jaunes qui étaient jugés, ce jeudi après-midi, pour entrave à la circulation. Le procureur a requis 1 500 euros d’amende avec sursis. 


 
Le temps passe, mais il n’efface pas les convocations remises aux manifestants en mars 2019. Six Gilets Jaunes de Saint-André et Sainte-Marie comparaissaient, jeudi 24 octobre en début d’après-midi, devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Ces primo-délinquants étaient jugés pour entrave à la circulation. Des faits, qui remontent au 5 mars 2019. Malgré des faits pour le moins mineurs et des casiers judiciaires vierges, le procureur de la République a tenu à marquer les esprits en requérant 1 500 euros d’amende avec sursis pendant 6 mois et une mise à l’épreuve de 5 ans. 
 

5 ans de mise à l'épreuve


Si la peine semble légère, les conséquences sur le long terme, sont lourdes. Sans préjuger de la décision que rendront les magistrats le 31 octobre 2019 à 13 h 30, la durée de la mise à l’épreuve de cinq ans interdit aux prévenus toute nouvelle manifestation physique. Ils risqueraient alors d'être condamnés à des peines nettement plus contraignantes.