réunion
info locale

Grand Raid 2019 : Benoit Girondel, contraint à l’abandon après s’être perdu, se dit " anéanti "

trail
Benoît Girondel
Concentration maximale pour Benoît Girondel à quelques minutes du départ à Ravine Blanche ©Géraldine Blandin (Réunion la 1ère)
Il était l’un des coureurs égarés de la nuit. Benoit Girondel, vainqueur en titre de la Diagonale des Fous, revient ce vendredi matin sur son abandon au poste de Notre-Dame-de-la-Paix. Anéanti, désolé, il demande pardon à ses amis réunionnais notamment.
C’est une déception immense pour ce champion amoureux des sentiers réunionnais et addict à la Diagonale des Fous. Cette course, il en est le vainqueur en titre des deux précédentes éditions. Cette année, il visait le triplé.
 
Ce ne sera hélas pas le cas. Dans la nuit, vers 00h30, plusieurs coureurs en tête de courses, parmi lesquels des favoris tels que David Hauss, Jordi Gamito, Maxime Cazajous ou encore Antoine Guillon. Benoit Girondel est des leurs.
 

Egaré dans les sentiers

Un problème de balisage, peut-être malveillant, les aurait induit en erreur. A une intersection située 3 km avant le poste de Notre-Dame-de-la-Paix, les raideurs ont pris à droite au lieu de poursuivre à gauche, s’éloignant du tracé de la Diagonale. Ils sont ainsi partis en direction de la Plaine-des-Sables, sur le parcours du Zembrocal Trial.
 
Le temps de se rendre compte de leur erreur et de faire demi-tour, tous ont perdu de précieuses minutes. Certains les rattraperont peut-être, mais ce qui est sûr c’est que cet épisode exceptionnel ne restera pas sans conséquences. Les cartes ont alors été totalement rebattues.
 

Un abandon pour blessure

Benoit Girondel se présentera, comme les autres raideurs égarés, bien plus tard que prévu au poste de Notre-Dame-de-la-Paix. Attendu autour de 00h35, il a finalement pointé à 1h11 du matin ce vendredi 18 octobre.

Un pointage qui sera le dernier. Après 3 heures et 11 minutes de course, le vainqueur en titre de la Diagonale des Fous est contraint à l’abandon. Un abandon sur blessure apprend-on.
 

Benoit Girondel se dit "anéanti"

Ce vendredi matin, Benoit Girondel s’exprime sur les réseaux sociaux. Le champion revient sur les raisons de son abandon, sur sa blessure qu’il pressentait. La hanche droite douloureuse à la sortie de l’avion, Benoit a eu recours à plusieurs séances de kinésithérapie et d’ostéopathie. De l’asthme en début de course est venu compliquer la tâche.

Désolé de n’avoir " pu être à la hauteur ", Benoit Girondel se dit " anéanti " et demande pardon aux amis réunionnais, aux proches et à « Coco ». La déception est forte pour ce " Fou " de la Diagonale.
 
 
Publicité